Ingénierie tissulaire en odontologie

  • Par
  • Publié le . Paru dans Biomatériaux Cliniques, L'Information Dentaire n°1 - 15 mars 2019 (page 12-25)

ingenierie tissulaire en odontologie

Information dentaire
Après la description du principe, de l’évolution et des applications de l’ingénierie tissulaire dans la première partie, nous détaillons dans cet article l’une de ses applications en chirurgie implantaire, préprothétique et parodontale : l’utilisation de biomatériaux de régénération osseuse en décrivant leurs différents types, caractéristiques et indications.

Les biomatériaux de régénération osseuse sont utilisés en chirurgie implantaire (préservation d’alvéole, chirurgie sinusienne, traitement des péri-implantites), en chirurgie préprothétique (aménagement de crête) ainsi qu’en chirurgie parodontale pour le traitement des lésions infra-osseuses et les atteintes de furcation de classe II. Au cours du temps, différentes approches thérapeutiques ont été proposées afin d’améliorer les résultats des chirurgies traditionnelles. Tout d’abord l’utilisation de biomatériaux de régénération osseuse puis celle de membranes non résorbables ou résorbables et enfin les dérivés de la matrice amélaire. Dans ces deux dernières techniques, le biomatériau permettrait une régénération du système d’attache en complément du gain osseux. Ces biomatériaux de comblement/régénération osseuse peuvent provenir de différentes origines : os humain par autogreffe (os du patient prélevé au niveau intra ou extra-buccal) ou allogreffe (os de banque), biomatériau d’origine animale (xénogreffe et membranes d’origine porcine) ou synthétique (matériau alloplastique et membranes en PTFE ou en polymère) [1].

Les différents types de cicatrisation parodontale [2-4]

La cicatrisation parodontale se déroule dans un milieu septique et met en jeu plusieurs tissus ou structures de nature différente : l’épithélium et la surface dentaire (émail, cément ou dentine) qui sont non vascularisés, et le tissu conjonctif du chorion gingival avec l’implication à distance du ligament alvéolo-dentaire résiduel, riche source de cellules mésenchymateuses, et le tissu osseux. La cicatrisation obtenue après un traitement non chirurgical ou chirurgical peut suffire et est compatible avec la maintenance d’une bonne santé parodontale à long terme, il s’agit dans ce cas de figure d’une réparation. Cependant, dans certaines situations, comme lors de lésions infra-osseuses profondes, d’atteintes…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Parodontologie

Ce que la nouvelle classification des maladies parodontales va changer dans notre pratique quotidienne

 Responsable scientifique : Yves Reingewirtz Conférenciers : Mariano Sanz Marjolaine Gosset La classification de 2017 est le fruit d’une longue...
Odontologie restauratrice

Utilisation de différents matériaux composites pour la reconstruction, l’usinage et le collage

Cas clinique La patiente consulte pour des douleurs en secteur 1. À l’examen clinique, elle présente deux reprises de carie sous...
Odontologie restauratrice

Collage d’urgence : gestion d’un trauma chez l’enfant

Objectifs thérapeutiques Éric (8 ans) se présente en urgence une heure après une chute dans la cour de l’école. L’examen...
Odontologie restauratrice

Le guide de reconstruction au service de la restauration directe

Cas clinique Un patient, âgé de 22 ans, se présente en urgence car sa molaire mandibulaire droite (46) vient de...
Parodontologie

Rendre le sourire à nos patients grâce à la chirurgie plastique parodontale

Un patient de 31 ans se présente dans l’Unité Fonctionnelle de Parodontologie de la Timone (APHM) pour des hyperesthésies radiculaires...
Odontologie restauratrice

Fracture traumatique de l’incisive centrale : quelles solutions ?

Les causes des traumatismes dentaires chez l’adulte sont variées, pouvant résulter d’un impact avec un objet en mouvement, d’une chute,...