Intérêt de l’ortho dans le traitetment des parodontites

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°28 - 22 juillet 2020 (page 46-50)

f. Fermeture du diastème 35/37 et disparition de la lésion parodontale en mésial de 37.

Information dentaire
L’orthodontie de l’adulte est entrée, par son apport conservateur à nos traitements, dans une approche pluridisciplinaire des maladies parodontales. Elle fait partie intégrante d’un traitement global peu invasif. L’orthodontie adulte facilite ainsi les traitements restaurateurs, prothétiques ou implantaires.

Les maladies parodontales entraînent souvent égression dentaire, migration vestibulaire des dents antérieures, diastèmes secondaires, versions et perte de dimension verticale. Ces modifications occlusales altèrent la fonction et l’esthétique.

Elles deviennent secondairement des co-facteurs aggravants des parodontites modifiant le pronostic parodontal et doivent être prises en considération dans le cadre d’un traitement global.

De la même manière, un encombrement dentaire est un facteur de risque parodontal qu’il faudra intégrer au traitement afin de prévenir un processus inflammatoire parodontal.

Ces deux aspects, les encombrements dentaires et la dysfonction occlusale, conséquence des maladies parodontales, altèrent le pronostic et la pérennité dentaire et parodontale.

L’orthodontie permet de rétablir des espaces mésio-distaux adéquats pour la prothèse ou les implants, corrige les migrations secondaires, corrige les mésio-versions molaires, les égressions, ou les ingressions, rétablit des axes pré-prothétiques satisfaisants, redonne une occlusion compatible avec une bonne santé orale.

Le but de cet article est de comprendre comment la stabilisation des maladies parodontales d’une part, et l’amélioration d’un contexte occlusal interférant avec doléances esthétiques, d’autre part, sont des indications pour envisager et finaliser un projet orienté vers la santé : l’équilibre occluso-fonctionnel, et l’esthétique attendue.

Nouvelle classification des maladies parodontales : quels changements ?

La santé parodontale est définie comme entité clinique ainsi que la santé clinique ou le retour à la stabilité sur un parodonte réduit et traité.

Cette nouvelle classification introduit le degré d’évolution et la progression des parodontites, la participation de pathologies systémiques (les diabètes), des facteurs environnementaux (le tabac) [1]. Les facteurs de risque s’accroissent avec l’âge, et…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

ODF

Article réservé à nos abonnés Le sens du geste : Les gouttières d’éclaircissement dentaire

Il faut souvent bien des mots pour expliquer une technique, un tour de main ou un geste clinique. Pourtant, l’observation...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Nouvelle classification… parodontite stade 1 grade A

Qu’est-ce qu’une parodontite stade I grade A selon Chicago 2017 ? Il s’agit d’une parodontite débutante à progression lente [1]....
ODF

Article réservé à nos abonnés la fabrication des fils de contention en collage indirect

Dans un premier temps, les empreintes sont coulées avec du plâtre blanc, taillées jusqu’aux premières molaires, et identifiées, au crayon...
ODF

Article réservé à nos abonnés La normalisation des fonctions : condition de la stabilité des traitements orthodontiques

Les fonctions oro-faciales regroupent la mastication, la ventilation, la posture et la fonction linguale, les tics et parafonctions (comme la...
ODF

Article réservé à nos abonnés La BD, un outil percutant en orthodontie

Le 24 avril, Jour 39, la FFO nous envoie… Vingt-et-une pages de recommandations ! J‘établis une liste des consignes à...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Comment intégrer l’occlusion dans la prise en charge des parodontites sévères ?

Aspects occlusaux en parodontologie : preuves et controverses Depuis la première publication sur le sujet, attribuée à Karolyi en 1901,...