L’harmonie du rose et du blanc, de la réflexion à la réalisation !

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°33 - 28 septembre 2022 (page 82-90)
Information dentaire
Les tissus parodontaux et dentaires sont prédisposés pour former un complexe harmonieux, formant un système d’attache pour résister aux agressions tant bactériennes que traumatiques ou iatrogènes. Dans l’ensemble de nos traitements restaurateurs ou prothétiques, la compréhension et le respect de ce complexe sont essentiels pour assurer des résultats pérennes.

Le complexe dento-parodontal

L’attache supra crestale

La gencive est attachée à la dent pour assurer une barrière étanche et imperméable aux agressions bactériennes. Ce système d’attache, nommé attache supra crestale, est un réseau de collagène qui s’étend de la base apicale du sulcus au sommet de la crête osseuse (fig. 1). Cette attache mesure en moyenne 2 mm, même si les études montrent une grande variabilité inter et intra-individuelle [1, 2]. Entre le sommet du sulcus et le niveau osseux, il existe donc une hauteur minimum de 3 mm à préserver, et cela a une importance capitale pour les traitements restaurateurs et prothétiques.

Violation de l’attache supra crestale

Pour différentes raisons, comme la présence d’une carie sous-gingivale, la réfection d’une couronne ou une amélioration de l’esthétique, il est fréquent que la limite prothétique soit localisée de façon iatrogène en sous-gingival. Mais les conséquences parodontales de telles situations ne sont pas moindres [3], par exemple une augmentation de l’inflammation parodontale (fig. 2a), des récessions si le parodonte est fin (fig. 2b), ou une hypertrophie gingivale s’il est plus épais. Des résorptions osseuses peuvent également survenir. Ainsi, en plaçant les limites en sous-gingival, nous prenons le risque qu’elles deviennent supra gingivales en quelques années [4].
Pour éviter ces répercussions irréversibles et anar-chiques, il faut anticiper la position de la gencive et de l’os sous-jacent grâce aux techniques de chirurgie parodontale.

Relocaliser l’attache pour la préserver : Le choix de la technique

Deux éléments sont à prendre en compte : le niveau gingival et le niveau osseux.
Concernant la position gingivale, s’il est nécessaire de la relocaliser pour des raisons esthétiques par exemple, deux techniques s’offrent à nous : la gingivectomie, si la quantité…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Lésion blanche : pourquoi rester vigilant ?

Situation clinique Anamnèse. Une patiente âgée de 73 ans est reçue en consultation pour un avis en raison de la...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Effets des vitamines sur le parodonte et les maladies parodontales : une revue narrative des études cliniques

Les parodontites sont des pathologies inflammatoires multifactorielles, résultant d’un déséquilibre entre les défenses de l’hôte et un microbiote oral dysbiotique....
Implantologie Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Gestion des complications biomécaniques et biologiques en implantologie

OBJECTIF Alors que la pose d’implants s’est largement démocratisée, le nombre de complications biologiques ou biomécaniques associées présente une prévalence...
Implantologie Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Reconstruction d’un plancher sinusien dans un but implantaire à l’aide d’un substitut osseux : séquence chirurgicale

RÉSUMÉ La découverte d’une communication bucco-sinusienne nécessite une prise en charge spécifique en chirurgie pré implantaire. Il convient en effet...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Accroissement gingival d’origine médicamenteuse : et si le traitement étiologique suffisait ?

RÉSUMÉ Devant l’augmentation continue des prescriptions médicamenteuses, la gestion de leurs effets secondaires implique une coopération entre professionnels de santé,...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Treponema denticola

Résumé Treponema denticola est une bactérie anaérobie du microbiote buccal symbiotique, impliquée dans la parodontite. Elle est capable d’envahir les tissus...