La papille entre deux implants

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire
L’extraction d’une dent unitaire provoque des remodelages tissulaires entraînant in fine une diminution du support alvéolaire. Une revue systématique de la littérature montre que la crête alvéolaire subit une perte horizontale moyenne de 3,8 mm, et verticale de 1,24 mm dans les 6 mois suivant l’extraction d’une dent unitaire [1].
De plus, l’extraction de plusieurs dents adjacentes au maxillaire provoque un affaissement du feston inter-proximal, aboutissant à des restaurations implantaires sans papilles inter-dentaires [2].

La quête du Graal

Nous savons que la position des implants va influencer la qualité et la quantité des tissus inter-implantaires. Lorsque la distance entre deux implants est inférieure à 3 mm, le développement d’une papille physiologique est compromis et l’on s’expose à une résorption osseuse. Lorsqu’un espace suffisant est maintenu, on peut espérer une hauteur papillaire maximale de 3,5 mm [6].
Actuellement, le volume des tissus vestibulaires peut être stabilisé, et l’esthétique maintenue grâce à des substituts osseux (biomatériaux non résorbables d’origine animale) [2, 3, 4] et des greffes de tissu conjonctif [5], ces artifices chirurgicaux permettant de préserver les convexités vestibulaires [2, 3, 4]. Cependant, aucune de ces techniques ne peut garantir l’obtention d’une papille entre deux implants. Toute approche plus ambitieuse de maintien ou de création papillaire est à haut risque d’échec.

Cas cliniques
Le premier cas clinique illustre nos propos pour une patiente âgée de 50 ans qui a reçu deux implants en mise en charge immédiate (fig. 1).



Un apport de biomatériau d’origine bovine a été utilisé pour limiter la perte tissulaire vestibulaire et, malgré le recours à une greffe de conjonctif pour épaissir les tissus (fig. 2), le déficit papillaire inter-implantaire est flagrant (fig. 3).



L’étude de Choquet et al a montré, dans le cas du remplacement d’une dent par un implant unitaire, que le niveau des papilles est maintenu par l’attache ligamentaire des dents adjacentes [7], et le résultat proximal obtenu doit être comparable à la situation avant extraction [8] (fig. 4).


Récemment, il a été montré que la préservation de la paroi vestibulaire de dents condamnées permet de conserver intact son parodonte marginal (technique…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Parodontologie

Article réservé à nos abonnés La prise en charge parodontale du patient diabétique

Responsable scientifique : Gaëlle Cheisson Intervenants : Hélène Rangé D’un point de vue épidémiologique, le diabète est une pathologie chronique...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Pourquoi et comment évoluer en chirurgie minimalement invasive

Responsable scientifique : Christian Verner Intervenants : Filippo Graziani Filippo Graziani (Italie) a introduit cette session sur le thème de...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Recommandations en parodontologie : applications au quotidien

Responsable scientifique : Julie Lamure Intervenants : Panos Papapanou, Evanthia Lalla Principes et applications de la classification de 2018 Le...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Vitamines C et D : impacts sur le parodonte et supplémentation de nos patients

En 2021, l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) statue que la couverture vitaminique...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés L’étiopathogénie des maladies parodontales. Un aperçu historique des modèles, de l’infection focale à la dysbiose et aux voies de l’inflammation

RÉSUMÉ La parodontite est une maladie inflammatoire chronique multifactorielle associée à un biofilm bactérien dysbiotique et caractérisée par la destruction...
Médecine Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Évaluation de différents scores de risque Dans la prévention des maladies péri-implantaires. Analyse d’une étude clinique de cohorte à long terme

RÉSUMÉ Contexte Cette étude a comparé la valeur pronostique à long terme de deux modèles de scores d’évaluation du risque...