Le point sur les différentes techniques orthodontiques (fixes versus aligneurs) : indications chez l’adulte et incidences parodontales

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°28 - 22 juillet 2020 (page 38-43)

d. Vue occlusale maxillaire durant le traitement orthodontique avec brackets linguales répondant à la demande esthétique du patient.

Information dentaire
Chez l’adulte, le traitement orthodontique doit prendre en compte les résultantes de maladies parodontales. Ainsi, nous aborderons ici les deux grandes techniques orthodontiques, leurs indications et leurs incidences sur le parodonte.

Les différentes techniques

Il existe deux grands types d’appareillages orthodontiques : l’un fixe (multi-attaches vestibulaires ou linguales), l’autre amovible (aligneurs). Quelle que soit la technique choisie, il est recommandé d’appliquer des forces légères et continues afin de respecter le parodonte [1].

Les multi-attaches

Les attaches, qu’elles soient vestibulaires ou linguales, ont largement fait leurs preuves quelle que soit la malocclusion à traiter. Grâce aux « mini-attaches », le lingual offre aujourd’hui un maximum de confort pour le patient.

La durée d’un traitement orthodontique réalisé avec des brackets linguales ou vestibulaires est équivalente. Sur le plan esthétique, la technique linguale est la seule parfaitement invisible.

Les aligneurs

Ce système amovible connaît un essor considérable depuis quelques années, probablement grâce à son apparente simplicité et sa meilleure acceptation par les patients [2, 3]. Ayant saisi la puissance économique de ce système, de nombreuses entreprises inondent le marché et proposent des traitements par aligneurs.

Si toutes les malocclusions peuvent être traitées par les multi-attaches, il n’en est pas de même avec la technique d’aligneurs qui a ses limites, obligeant les praticiens à utiliser divers auxiliaires (mini-vis, taquets, etc.) [4, 5]. La société Align Technology assure que des mouvements complexes peuvent être effectués avec l’outil thérapeutique Invisalign®, mais le bilan de la littérature met en évidence des résultats encore trop hétérogènes [4]. Il semble nécessaire de poursuivre la recherche et le développement de cette technique, si l’on veut la voir un jour rivaliser pleinement avec les techniques fixes.

Les indications chez l’adulte

Le traitement orthodontique ne présente pas de limite d’âge. Un quart des patients traités sont des adultes. La correction des malpositions a une incidence positive sur la santé parodontale.

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Nouvelle classification #6… parodontite stade 2 grade B

Qu’est-ce qu’une parodontite stade II grade B selon la classification de Chicago 2017 ? Il s’agit d’une parodontite modérée à progression moyenne [1]. Les outils...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés nouvelle classification et gingivite

Qu’est-ce que la gingivite induite par le biofilm selon Chicago 2017 ? Il s’agit d’une lésion inflammatoire résultant d’interactions entre le...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés La nouvelle classification des maladies parodontales et péri-implantaires

Qu’est-ce que la santé parodontale selon Chicago 2017 ? Cette nouvelle classification introduit pour la première fois la notion de santé...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Dépendance nicotinique et sévérité de la parodontite

Résumé Le tabagisme est considéré comme un facteur de risque pour la genèse et la progression de la parodontite. Parmi la pléiade...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Thérapeutique orthodontique et chirurgie plastique : étapes d’une prise en charge

Les relations entre le parodonte et la thérapeutique ODF sont étroites, puisque, schématiquement, l’orthodontie repositionne la dent dans l’enveloppe osseuse,...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Les élongations coronaires chirurgicales

Pourquoi l’attache supra-crestale doit-elle être rétablie ? Comment déterminer l’importance de l’éviction tissulaire à réaliser ? Quels sont les différents...