Le syndrome du fil : complication inattendue de la contention : Ne passez pas à côté de ce diagnostic !

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°43 - 8 décembre 2021 (page 17-20)
Information dentaire

Le « syndrome du fil » se manifeste par des déplacements imprévus de certaines dents contenues ensemble par un fil collé. Ces malpositions (vestibulo-position, rotation et/ou version)sont la plupart du temps délétères pour les tissus parodontaux puisqu’elles peuvent générer des récessions parodontales plus ou moins sévères (RT1 ou RT2) [1]. La prévalence de ce « syndrome » est de l’ordre de 1,1 % à 13,3 % selon les études [2-5].

Définitions

Les contentions postorthodontiques fixes ont pour but de stabiliser à long terme la nouvelle position dentaire obtenue. Cependant, des déplacements dentaires peuvent apparaître malgré la présence d’un fil de contention collé en lingual. Cette complication inattendue du fil de contention a été nommée : « syndrome du fil », en 2015 par Roussarie et al. [6]. Il peut se produire avec tous les types de fils et toutes les méthodes de collage de ces fils, qu’elles soient directes ou indirectes [7].

Signes cliniques

Plusieurs signes cliniques sont observés : versions, diastèmes, translation ou rotation du bloc incisivo-canin. La combinaison de plusieurs de ces mouvements est possible.

Ils sont observés majoritairement à la mandibule, mais des cas ont également été rapportés au maxillaire [6, 7]. Le déplacement dentaire lié à un syndrome du fil peut conduire à l’apparition de récessions parodontales vestibulaires ou linguales/palatines.

Étiologies

Les deux principaux mouvements observés sont :

  • une différence de torque entre deux incisives adjacentes (X effect) (fig. 1) ;
  • un torque de sens opposés sur les canines (Twist effect).

Plusieurs facteurs étiologiques sont à l’origine de ces mouvements.

> Le fil de contention n’est pas passif.

Il exerce une force sur la dent ou les dents auxquelles il est collé.

  • Par déformation du fil lors de son collage. Lors d’un collage en technique directe, la déformation du fil peut être induite par la pression contre la surface dentaire, et ainsi le rendre actif. L’utilisation d’élastiques ou de fil de soie pour maintenir le fil fermement appliqué sur la surface linguale des dents, au moment du collage, peut masquer la déformation du fil. Lors d’un collage en technique indirecte, une empreinte imparfaite, une erreur de conception ou un laps de temps trop long entre le débagage et le collage oblige à exercer une force de…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Hypoesthésie postopératoire, histoire d’une complication d’une chirurgie plastique parodontale

Cas clinique ► Il était une fois une amie, médecin, qui présentait des récessions gingivales de 34 à 36. La...
Implantologie chirurgicale Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Spécificités de la réponse inflammatoire de la péri-implantite par rapport à celle de la parodontite

Résumé Objectif Identifier précocement les patients et les sites à risque de péri-implantite est crucial pour prévenir au plus tôt...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Thérapeutiques adjuvantes et innovantes dans le traitement parodontal non chirurgical

La maladie parodontale est considérée comme la sixième maladie inflammatoire chronique la plus répandue chez l’Homme. La parodontite résulte d’un...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Porphyromonas gingivalis

L’objectif de cette rubrique est de rédiger la carte d’identité d’un habitant du parodonte. Elle présente l’identité de l’habitant (procaryote...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Approche thérapeutique des récessions gingivales sévères dans le secteur antérieur mandibulaire

La récession gingivale se définit comme « la migration en direction apicale de la gencive marginale par rapport à la jonction...