Les soins de support en cancérologie des voies aérodigestives supérieures

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°25 - 24 juin 2020
Information dentaire

Les cancers des voies aéro-digestives supérieures (VADS) sont des tumeurs malignes de la cavité buccale, de la cavité nasale, de l’oropharynx, du nasopharynx, de l’hypopharynx et du larynx (fig. 1). En 2017, selon l’Institut national du cancer, ils arrivent, en France, au 4e rang chez les hommes et au 10e rang chez les femmes des cancers les plus fréquents. C’est pourquoi leur prise en charge est un enjeu majeur de santé publique. Les traitements utilisés sont la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie, qui entraînent des effets secondaires importants.

Les « soins de support » sont définis par l’Institut national du cancer (INCa) comme l’ensemble des soins et soutiens nécessaires aux personnes malades tout au long de leur maladie [1]. Les objectifs attendus sont de diminuer les complications dues au traitement et d’atténuer leurs éventuelles séquelles.

Cet article a pour objectif de promouvoir la prise en charge globale du patient pour lui permettre d’être suivi en fonction de ses attentes et de ses besoins. Il a également pour but d’amener les différents praticiens à faciliter le parcours de soins du patient en l’adressant aux bonnes personnes, aux bons moments, afin d’améliorer sa qualité de vie. Dans un premier temps, les séquelles des thérapeutiques du cancer seront exposées. Ensuite, les rôles, les moments et la façon dont peuvent intervenir les différents professionnels, que sont l’algologue, le psychologue, l’assistant social, l’addictologue, le kinésithérapeute, l’orthophoniste, le nutritionniste et la socio-esthéticienne, seront développés.

Séquelles des thérapeutiques du cancer [2-6]

La radiothérapie et la chirurgie lèsent les tissus et le système vasculaire, ce qui entraîne une fibrose des différents tissus. Les différentes complications sont notées :

• au niveau de la peau :

– par les rayonnements ionisants : dépilations, ulcérations,

– par la chirurgie : cicatrices, qui peuvent être disgracieuses (fig. 2) ;

• au niveau des muqueuses : mucites et œsophagites ;

• au niveau des glandes salivaires : hyposialie, xérostomie, et dysgueusie ;

• au niveau du système nerveux : douleurs neuropathiques, troubles moteurs, sensitifs et végétatifs ;

• au niveau du système lymphatique : œdème postopératoire, appelé lymphœdème ;

• au niveau musculaire : limitation de l’ouverture buccale (fig. 3), troubles des articulations temporo-mandibulaires et déficit musculaire.

Toutes ces complications affectent…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Prothèse

Article réservé à nos abonnés Simplifier la réalisation de la prothèse complète implanto-portée

La définition de la santé, par l’Organisation Mondiale de la Santé, est un état de confort total physique, psychique et...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Modélisation des contraintes au sein de deux châssis métalliques maxillaire

Les fractures des Prothèses Amovibles Partielles à Châssis Métalliques (PAPCM) ne surviennent pas de façon aléatoire mais à des sites...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés La Bridge Rescue Procedure (BRP) : remplacement d’implants perdus à l’aide d’implants zygomatiques et réadaptation du bridge d’usage

Malgré un taux de survie dépassant les 95 %, la réhabilitation fixe implantoportée de l’arcade totalement édentée peut être remise en...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés De la prothèse complète immédiate à la prothèse d’usage : apport du numérique

Le virage du numérique est largement amorcé et ses technologies transforment progressivement notre pratique. Ces outils permettent dorénavant la réalisation...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Surfaces polies stabilisatrices : profils et rôles

Les surfaces polies stabilisatrices, appelées aussi « extrados prothétiques », sont les surfaces prothétiques en rapport direct avec la langue, les joues...
Prothèse

Les coups de cœur de Maxime Helfer

Si l’empreinte optique n’est pas nouvelle, force est de constater qu’elle devient prépondérante dans les publications. Et ce n’est pas...