Les troubles du comportement alimentaire : un contexte particulier

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°25 - 21 juin 2023 (page 44-50)
Information dentaire
La pandémie de Covid-19 ayant provoqué une forte hausse du nombre d’hospitalisations et de nouveaux diagnostics d’anorexie mentale chez les enfants et les adolescents dans de nombreux pays [1], il devient essentiel pour le praticien en chirurgie dentaire de savoir diagnostiquer les conséquences orales des troubles du comportement alimentaire (TCA), afin d’établir un plan de traitement adéquat.

Chaque catégorie de TCA a été multipliée par deux entre 2009 et 2021 chez les étudiants ayant fait l’objet de l’étude de Tavolacci et al. (fig. 1) [2].

Les troubles du comportement alimentaire ont pour élément commun une préoccupation pathologique pour le poids et la forme, et un désir de présenter une image corporelle mince.

L’anorexie

L’anorexie est un trouble psychopathologique ayant un retentissement somatique très sévère [3]. Elle consiste en une conduite active de restriction alimentaire en raison de la recherche acharnée de la minceur et de la peur de devenir gros. Deux types se distinguent : l’anorexie restrictive, où la restriction alimentaire est méthodique, résolue, poursuivie avec énergie, et l’anorexie boulimique, qui serait une évolution de la forme restrictive, où peuvent alterner des crises de boulimie suivies de vomissements ou de prise de purgatifs [4].

La boulimie

La boulimie comprend des épisodes de frénésie alimentaire, des pulsions irrépressibles avec une ingestion de quantités de nourriture supérieures à la normale, sans sensation de faim. Ceci est accompagné d’un sentiment de perte de contrôle et d’efforts pour contrôler son poids. Si la crise va améliorer l’humeur sur le moment, elle est cependant suivie d’une forte culpabilité. La fréquence des épisodes est d’au moins deux fois par semaine, ou de plus de trois fois par mois. Ils peuvent avoir pour conséquences des vomissements provoqués, ou la prise de laxatifs, dus à la peur morbide de devenir gros. On distingue deux types : purging et non purging (avec ou sans vomissements), ce dernier entraînant une forte prise de poids, voire une obésité.

Les impulsions alimentaires

On en distingue trois types : les crises de boulimie, épisodes de frénésie alimentaire marqués par l’ingestion en grande quantité de nourriture en un temps limité, avec le sentiment de perte de contrôle ; les excès alimentaires…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Santé publique

Article réservé à nos abonnés Violences faites aux femmes, Guide pratique pour le chirurgien-dentiste

  L’article 51 de la loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes énonce que...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Le cobalt-chrome : un danger contemporain ?

Comme toute discipline, l’odontologie a su évoluer au gré des progrès, des recherches et des normes. À l’heure du biomimétisme,...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Prise en charge d’un enfant porteur de troubles du spectre autistique au cabinet dentaire

La prise en charge des patients en situation de handicap au cabinet dentaire peut se révéler complexe. Bienveillance, maîtrise technique...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Quatre questions pour améliorer la prise en charge des patients en situation de handicap au cabinet dentaire

Malgré le droit, près d’un demi-million de personnes en situation de handicap n’auraient pas suffisamment, voire pas du tout accès...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Obésité et santé bucco-dentaire, un défi d’actualité

MOTS-CLÉS : Obésité, santé orale, parodontite, lésion carieuse L’obésité, définie par un indice de masse corporelle (IMC) ≥ 30 kg/m2, est...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Traitement contemporain d’une situation d’usure érosive

Les patients atteints d’usure érosive (de nature chimique) consultent de manière quasi exponentielle au sein des cabinets avec des degrés...