Lésion blanche : pourquoi rester vigilant ?

  • Par
  • Publié le . Paru dans Parodontologie Implantologie Orale, un nouveau regard n°4 - 15 novembre 2022 (page 28-30)

1. lésion blanche persistante sur la crête édentée mandibulaire.

Information dentaire

Situation clinique

  • Anamnèse. Une patiente âgée de 73 ans est reçue en consultation pour un avis en raison de la persistance de lésions blanches asymptomatiques, non évolutives, présentes depuis 2013 sur la crête édentée mandibulaire. à ce sujet, elle relate la prise d’antifongiques, topique et systémique, à base d’amphotéricine B à de multiples reprises au cours des dernières années, sans issue thérapeutique satisfaisante. L’interrogatoire médical révèle un asthme traité par corticothérapie inhalée. La patiente n’a jamais fumé et ne consomme pas d’alcool. Elle porte une prothèse amovible complète à la mandibule, de conception récente.
  • Examen clinique. L’examen endobuccal met en évidence une lésion blanche principale s’étendant sur la crête alvéolaire mandibulaire antérieure et deux lésions blanches du même aspect, symétriques, sur le rebord alvéolaire postérieur en regard des trigones rétromolaires (fig. 1). La lésion principale est une plaque épaisse, de surface légèrement granuleuse, s’étendant sur environ 6 cm avec un plus grand diamètre supérieur à 1 cm. Elle est homogène en couleur, sans érythroplasie associée, mais inhomogène en épaisseur du fait de la présence d’une languette plus fine qui s’invagine au niveau du plancher antérieur (flèche blanche). En outre, cette lésion apparaît discontinue et interrompue par une exostose secteur 4. Les deux lésions secondaires forment des papules plus fines, homogènes en épaisseur, bien délimitées, d’environ 4 mm de diamètre. La muqueuse environnant les lésions est d’aspect normal. On ne note pas d’adénopathie cervico-faciale palpable. Concernant la prothèse adjointe complète, elle apparaît bien adaptée au niveau de la surface d’appui muqueuse et la dimension verticale d’occlusion est correcte.

Hypothèses diagnostiques

Une lésion blanche unique et étendue peut faire évoquer plusieurs étiologies.

1. Une kératose…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Parodontologie

Article réservé à nos abonnés L’acide hyaluronique comme adjuvant du traitement des récessions gingivales

Contexte Les récessions gingivales (RG), définies comme une exposition radiculaire due à la migration apicale du rebord gingival au-delà de...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Effets des vitamines sur le parodonte et les maladies parodontales : une revue narrative des études cliniques

Les parodontites sont des pathologies inflammatoires multifactorielles, résultant d’un déséquilibre entre les défenses de l’hôte et un microbiote oral dysbiotique....
Implantologie Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Gestion des complications biomécaniques et biologiques en implantologie

OBJECTIF Alors que la pose d’implants s’est largement démocratisée, le nombre de complications biologiques ou biomécaniques associées présente une prévalence...
Implantologie Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Reconstruction d’un plancher sinusien dans un but implantaire à l’aide d’un substitut osseux : séquence chirurgicale

RÉSUMÉ La découverte d’une communication bucco-sinusienne nécessite une prise en charge spécifique en chirurgie pré implantaire. Il convient en effet...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Accroissement gingival d’origine médicamenteuse : et si le traitement étiologique suffisait ?

RÉSUMÉ Devant l’augmentation continue des prescriptions médicamenteuses, la gestion de leurs effets secondaires implique une coopération entre professionnels de santé,...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Treponema denticola

Résumé Treponema denticola est une bactérie anaérobie du microbiote buccal symbiotique, impliquée dans la parodontite. Elle est capable d’envahir les tissus...