Lichen plan gingival : optimiser le diagnostic et la prise en charge

  • Par
  • Publié le . Paru dans Réalités Cliniques n°3 - 15 septembre 2014 (page 241-252)
Information dentaire
Résumé
Le lichen plan est une dermatose d’origine immunitaire. Outre les manifestations cutanées, cette maladie peut affecter de nombreuses muqueuses dont celles de la cavité buccale. Les manifestations gingivales sont fréquentes et le diagnostic n’est pas toujours aisé en raison des nombreuses expressions cliniques parfois très proches d’autres pathologies gingivales. La prise en charge du lichen plan gingival est également complexe pouvant associer un traitement parodontal et un traitement médical au long cours. Après un rappel des caractéristiques du lichen plan gingival et la présentation des différentes formes cliniques, les objectifs de l’article sont de proposer  une démarche diagnostique permettant de faciliter le dépistage et le diagnostic différentiel et un protocole de soins adapté à chaque situation clinique.

Implication clinique
Comprendre la physiopathologie du lichen plan gingival afin de mieux différencier les formes cliniques et adapter la thérapeutique.

Le lichen plan est une dermatose inflammatoire, dysimmunitaire, d’évolution chronique atteignant la peau, les muqueuses malpighiennes, kératinisées ou non et les phanères (ongles et cheveux).
Le lichen plan buccal est la forme muqueuse la plus fréquente. Cette expression clinique affecte essentiellement les adultes à partir de la troisième décade, les femmes plus que les hommes, avec une prévalence variant suivant les populations de 1 à 2,6 % (1). Les enfants et les adolescents sont rarement touchés (2, 3).
L’atteinte gingivale représente généralement la quatrième localisation après les muqueuses jugales, les replis vestibulaires et la langue. Trois études rétrospectives, portant sur des cohortes importantes d’individus présentant un lichen plan buccal, montrent une prévalence élevée pour cette atteinte : 48 % des 338 patients sélectionnés pour Mignogna et coll. (4) ; 38,4 % des 213 patients pour Camacho-Alonso et coll. (5) ; 18,7 % des 128 patients pour Munde et coll. (1).
Le lichen plan gingival est surtout concomitant avec d’autres sites buccaux. L’expression gingivale exclusive est minoritaire et peut être associée à une atteinte génitale réalisant alors le syndrome vulvo-vagino-gingival ou péno-gingival (6, 7). Une atteinte simultanée cutanée, œsophagienne, anale, nasale et/ou laryngée est également possible.

Étiologies du lichen plan gingival

L’étiologie du trouble immunitaire générant le lichen plan gingival n’est toujours pas élucidée.
Comme pour les autres localisations buccales, le lichen plan gingival est idiopathique ou associé à un acte iatrogène ou à une maladie immunitaire telle que la réaction du greffon contre l’hôte, le lupus érythémateux, la thyroïdite de Hashimoto ou le thymome (fig. 1).
Une association avec les hépatites virales B et C est également évoquée mais semble population dépendante (8, 9, 10). L’induction iatrogène est invoquée avec certains médicaments…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Hypoesthésie postopératoire, histoire d’une complication d’une chirurgie plastique parodontale

Cas clinique ► Il était une fois une amie, médecin, qui présentait des récessions gingivales de 34 à 36. La...
Implantologie chirurgicale Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Spécificités de la réponse inflammatoire de la péri-implantite par rapport à celle de la parodontite

Résumé Objectif Identifier précocement les patients et les sites à risque de péri-implantite est crucial pour prévenir au plus tôt...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Thérapeutiques adjuvantes et innovantes dans le traitement parodontal non chirurgical

La maladie parodontale est considérée comme la sixième maladie inflammatoire chronique la plus répandue chez l’Homme. La parodontite résulte d’un...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Porphyromonas gingivalis

L’objectif de cette rubrique est de rédiger la carte d’identité d’un habitant du parodonte. Elle présente l’identité de l’habitant (procaryote...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Approche thérapeutique des récessions gingivales sévères dans le secteur antérieur mandibulaire

La récession gingivale se définit comme « la migration en direction apicale de la gencive marginale par rapport à la jonction...