Parodontite et diabète

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°13 - 30 mars 2022 (page 40-74)
Information dentaire

Nous nous penchons dans cet article sur la relation bidirectionnelle entre le diabète et la parodontite : l’influence sur leur physiopathologie et sur leur traitement.

Le diabète est une maladie métabolique chronique affectant plus de 422 millions d’adultes dans le monde [1], dont 59,3 millions d’Européens âgés de 20 à 79 ans [2]. Cette maladie se produit lorsque le pancréas ne produit pas assez d’insuline ou lorsque l’organisme n’est pas capable d’utiliser efficacement l’insuline qu’il produit. Il en résulte une hyperglycémie engendrant deux types de diabète, respectivement de type 1 et de type 2 [1].

En absence de diabète, le pancréas synthétise l’insuline qui, d’abord facilite l’entrée de glucose dans les cellules cibles telles que les hépatocytes, les adipocytes myocytes (porteurs du récepteur membranaire GLUT4) ainsi que le cerveau, la rétine et les érythrocytes, et ensuite intervient dans le stockage du glucose dans le foie (glycogenèse).

En présence de diabète, la glycémie n’est plus régulée. ll s’ensuit une augmentation de glucose dans le sang (hyperglycémie), une diminution (ou absence) de son stockage dans le foie et une diminution ou une absence de son utilisation par les autres cellules (myocytes, adipocytes, cardiocytes) et organes (cerveau, cœur). L’organisme utilise alors les graisses comme source de sucre (les corps cétoniques) pour alimenter les organes. On retrouvera la présence de sucre dans le sang (hyperglycémie) et dans les urines (glycosurie) ainsi que de l’acétone dans le sang et dans les urines (cétose).

Le diabète de type 1 (DT1) est caractérisé par une destruction des cellules-β des îlots de Langerhans du pancréas, entraînant une production insuffisante, voire inexistante d’insuline [2-4]. Il est reconnu comme étant une maladie auto-immune, les lymphocytes T reconnaissant les cellules-β du pancréas comme des cellules du non-soi et les détruisant. En plus de la présence des symptômes cliniques, on retrouve la présence d’anticorps circulants tels que les anti-îlots, anti-GAD, anti-IA2 et anti-insuline. Le DT1 résulte d’une…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Parodontologie

Article réservé à nos abonnés L’acide hyaluronique comme adjuvant du traitement des récessions gingivales

Contexte Les récessions gingivales (RG), définies comme une exposition radiculaire due à la migration apicale du rebord gingival au-delà de...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Lésion blanche : pourquoi rester vigilant ?

Situation clinique Anamnèse. Une patiente âgée de 73 ans est reçue en consultation pour un avis en raison de la...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Effets des vitamines sur le parodonte et les maladies parodontales : une revue narrative des études cliniques

Les parodontites sont des pathologies inflammatoires multifactorielles, résultant d’un déséquilibre entre les défenses de l’hôte et un microbiote oral dysbiotique....
Implantologie Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Gestion des complications biomécaniques et biologiques en implantologie

OBJECTIF Alors que la pose d’implants s’est largement démocratisée, le nombre de complications biologiques ou biomécaniques associées présente une prévalence...
Implantologie Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Reconstruction d’un plancher sinusien dans un but implantaire à l’aide d’un substitut osseux : séquence chirurgicale

RÉSUMÉ La découverte d’une communication bucco-sinusienne nécessite une prise en charge spécifique en chirurgie pré implantaire. Il convient en effet...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Accroissement gingival d’origine médicamenteuse : et si le traitement étiologique suffisait ?

RÉSUMÉ Devant l’augmentation continue des prescriptions médicamenteuses, la gestion de leurs effets secondaires implique une coopération entre professionnels de santé,...