Prothèse fixée plurale 2 dents sur un implant avec élément en extension

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°32 - 25 septembre 2019
Information dentaire

La réhabilitation d’un édentement antérieur à l’aide d’une prothèse fixée sur implant représente toujours un défi en matière d’intégration esthétique. Cette difficulté est d’autant plus grande lorsque deux dents adjacentes sont manquantes car la présence de papilles naturelles est principalement liée à leur niveau d’attachement sur les dents en bordure de l’édentement. Afin de prévenir la résorption osseuse péri-implantaire et d’optimiser la présence d’une papille ou pseudopapille gingivale, une distance de 1,5 mm est recommandée entre un implant et une dent naturelle, et de 3 mm entre deux implants. Ajouté au diamètre des implants disponibles, l’espace laissé par deux dents manquantes est souvent insuffisant, en particulier à la mandibule, pour envisager la pose de deux implants. Parmi les alternatives thérapeutiques, celle d’un implant unique soutenant deux éléments solidaires, dont l’un en extension, apparaît comme une solution intéressante préservant les dents naturelles adjacentes ; mais avec quel niveau de risque et pour quel résultat ?

Les auteurs de cet article ont voulu répondre par une étude rétrospective conduite avec les données de 23 patients issus d’une cohorte initiale de 34 dont 16 ont finalement constitué le groupe test de patients réhabilités par deux couronnes solidaires dont une en extension, portées par un seul implant, et 7 le groupe témoin des patients réhabilités par deux couronnes unitaires sur deux implants adjacents. Tous les systèmes prothétiques étaient scellés et les contacts occlusaux réglés plus légers sur l’élément en extension. Les données rétrospectives considérées ont été celles recueillies lors d’examens cliniques et radiographiques de contrôle programmés entre 2 et 8 semaines après scellement des prothèses, puis à 1, 3 et 5 ans, et qui ont été consignées dans une base de données.

Les patients de cette cohorte ont été…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Prothèse

Article réservé à nos abonnés À propos d’un bridge collé cantilever en céramique antérieur

Dans les descriptions classiques, le bridge collé est composé d’un intermédiaire et de deux ailettes métalliques qui sont collées sur...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Il était une fois… le bridge collé en extension

Quel est le parcours clinique et scientifique qui a permis de faire émerger puis de valider ce concept esthétique et...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Bridge collé canin tout numérique : apport de la zircone multicouche

Le remplacement prothétique d’une canine maxillaire chez l’adolescent est délicat en raison des fortes contraintes esthétiques et fonctionnelles. Cette clé...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Bridge cantilever à appui vestibulaire et pontique ovoïde

Chacune des solutions disponibles en l’absence d’une dent dans le secteur antérieur présente des avantages et des inconvénients, et la...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Le cantilever céramique : et pourquoi pas l’ailette canine ?

Il y a plus de vingt ans maintenant, ces conceptions ont été révolutionnées par les propriétés améliorées des céramiques, notamment...
Implantologie Prothèse

Article réservé à nos abonnés Les conséquences du non-remplacement des dents extraites ou absentes

Causes de l’absence dentaire [3, 4] Il existe plusieurs explications à l’absence d’une ou plusieurs dents sur l’arcade : l’agénésie...