Prothèse fixée plurale 2 dents sur un implant avec élément en extension

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°32 - 25 septembre 2019
Information dentaire

La réhabilitation d’un édentement antérieur à l’aide d’une prothèse fixée sur implant représente toujours un défi en matière d’intégration esthétique. Cette difficulté est d’autant plus grande lorsque deux dents adjacentes sont manquantes car la présence de papilles naturelles est principalement liée à leur niveau d’attachement sur les dents en bordure de l’édentement. Afin de prévenir la résorption osseuse péri-implantaire et d’optimiser la présence d’une papille ou pseudopapille gingivale, une distance de 1,5 mm est recommandée entre un implant et une dent naturelle, et de 3 mm entre deux implants. Ajouté au diamètre des implants disponibles, l’espace laissé par deux dents manquantes est souvent insuffisant, en particulier à la mandibule, pour envisager la pose de deux implants. Parmi les alternatives thérapeutiques, celle d’un implant unique soutenant deux éléments solidaires, dont l’un en extension, apparaît comme une solution intéressante préservant les dents naturelles adjacentes ; mais avec quel niveau de risque et pour quel résultat ?

Les auteurs de cet article ont voulu répondre par une étude rétrospective conduite avec les données de 23 patients issus d’une cohorte initiale de 34 dont 16 ont finalement constitué le groupe test de patients réhabilités par deux couronnes solidaires dont une en extension, portées par un seul implant, et 7 le groupe témoin des patients réhabilités par deux couronnes unitaires sur deux implants adjacents. Tous les systèmes prothétiques étaient scellés et les contacts occlusaux réglés plus légers sur l’élément en extension. Les données rétrospectives considérées ont été celles recueillies lors d’examens cliniques et radiographiques de contrôle programmés entre 2 et 8 semaines après scellement des prothèses, puis à 1, 3 et 5 ans, et qui ont été consignées dans une base de données.

Les patients de cette cohorte ont été…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Prothèse amovible

Couronnes en zircone et prothèses amovibles à infrastructure métallique

Les prothèses amovibles à infrastructure métallique (PAPIM) nécessitent des préparations des dents support pour recevoir les éléments constitutifs du châssis...
Prothèse

Régénération osseuse en implantologie : le concept orthobony

Le développement de l’implantologie a permis de prendre en charge des situations cliniques qu’il était difficile, voire impossible de traiter...
Prothèse

Réhabilitation d’un maxillaire résorbé par quatre implants zygomatiques

Longtemps considérée comme une chirurgie extrême, répondant aux cas de maxillectomie suite à des cancers ou à des personnes accidentées,...
Prothèse

Innovations en prothèse transvissée avec les solutions MultiLevel et AxIN sur l’implant Axiom

L’un des principaux objectifs des praticiens exerçant l’implantologie chirurgicale est le maintien d’une stabilité osseuse péri-implantaire au long terme. Comprendre...
Prothèse

Gestion d’une complication implantaire d’une réhabilitation par prothèse composite

L’association d’implants à la prothèse amovible partielle (PAP) est de plus en plus fréquente et permet de répondre à de...
Prothèse

Intérêt de l’impression 3D pour les guides de gingivoplastie dans les cas de réhabilitation esthétique

La fabrication additive ou impression 3D a déjà inondé un grand nombre de secteurs d’activité de l’industrie et touche, depuis...