Prothèse maxillo-faciale, CFAO et reconstructions

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°25 - 24 juin 2020 (page 56-62)

10. Prothèse d’usage transvissée (laboratoire Jean-Françoiset Romain Barret - Dr B. Pomès).

Information dentaire

Pour le patient et l’équipe soignante, la restauration fonctionnelle et esthétique du visage représente un défi complet, depuis la reconstruction et la rééducation de ce dernier jusqu’à son acceptation. En effet, les pertes de substance maxillo-faciales induites par la chirurgie d’exérèse d’une tumeur, par un traumatisme, ou encore par la présence d’une fente faciale, constituent pour les patients des séquelles invalidantes et une source d’exclusion sociale. La prise en charge de ces pertes de substance s’efforcera donc d’en compenser les impacts fonctionnels, esthétiques et psychologiques.

Le défi

En matière de prothèse maxillo-faciale, les pertes de substance maxillaires peuvent parfois être compensées de manière acceptable par une prothèse obturatrice. Il n’en est pas de même pour les pertes de substance mandibulaires interruptrices, pour lesquelles les prothèses amovibles se montrent souvent décevantes, sinon gênantes. Pour ces patients, les reconstructions chirurgicales par lambeau libre représentent un véritable espoir sur le plan esthétique et fonctionnel. L’apport de tissus osseux ouvre des possibilités de réhabilitations dentaires fonctionnelles et esthétiques uniquement en y associant la pose d’implants dentaires.

Pour parvenir à une reconstruction globale satisfaisante et prédictible, chirurgiens, chirurgiens-dentistes et prothésistes s’appuient aujourd’hui sur des solutions informatiques de planification assistée par ordinateur (PAO), de conception assistée par ordinateur (CAO) et de prototypage rapide (PR).

La réflexion assistée par ordinateur

La PAO est avant tout un outil de communication et de réflexion qui permet de simuler dans un environnement virtuel les étapes clefs de chaque reconstruction dans son intégralité. De cette manière, il est possible de s’extraire d’une logique chronologique dans laquelle la réhabilitation prothétique était pensée en fin de traitement. Aujourd’hui, c’est le projet de réhabilitation prothétique qui guide les premières étapes de reconstruction chirurgicale et implantaire.

En effet, la planification globale du projet oblige à définir clairement les objectifs fonctionnels et esthétiques des volets chirurgicaux, implantaires et prothétiques de la reconstruction, et de tenter de les concilier dans un même projet tridimensionnel. Ce travail est réalisé par une équipe médicale pluridisciplinaire avec le support d’ingénieurs. Une fois le projet finalisé, la reconstruction simulée numériquement doit être mise en œuvre chirurgicalement.

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Prothèse

Article réservé à nos abonnés Simplifier la réalisation de la prothèse complète implanto-portée

La définition de la santé, par l’Organisation Mondiale de la Santé, est un état de confort total physique, psychique et...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Modélisation des contraintes au sein de deux châssis métalliques maxillaire

Les fractures des Prothèses Amovibles Partielles à Châssis Métalliques (PAPCM) ne surviennent pas de façon aléatoire mais à des sites...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés La Bridge Rescue Procedure (BRP) : remplacement d’implants perdus à l’aide d’implants zygomatiques et réadaptation du bridge d’usage

Malgré un taux de survie dépassant les 95 %, la réhabilitation fixe implantoportée de l’arcade totalement édentée peut être remise en...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés De la prothèse complète immédiate à la prothèse d’usage : apport du numérique

Le virage du numérique est largement amorcé et ses technologies transforment progressivement notre pratique. Ces outils permettent dorénavant la réalisation...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Surfaces polies stabilisatrices : profils et rôles

Les surfaces polies stabilisatrices, appelées aussi « extrados prothétiques », sont les surfaces prothétiques en rapport direct avec la langue, les joues...
Prothèse

Les coups de cœur de Maxime Helfer

Si l’empreinte optique n’est pas nouvelle, force est de constater qu’elle devient prépondérante dans les publications. Et ce n’est pas...