Ré-intervention pour un contact proximal défectueux

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire (page 49-52)
Information dentaire

Les évaluations cliniques des traitements conservateurs – amalgame, céramique et composite – présentent aujourd’hui des durées de vie sensiblement équivalentes et cliniquement acceptables [5, 10, 2]. Cependant, l’allongement de l’espérance de vie de la population et notre capacité à restaurer les dents de manière plus conservatrice nous placent obligatoirement, un jour ou l’autre, devant la problématique de ré-intervention. Ainsi, plus de la moitié de nos actes en odontologie consistent à remplacer des restaurations défectueuses. Les principaux défauts mis en cause sont les caries secondaires, les fractures de matériaux ou de la dent elle-même, les défauts marginaux et, très souvent, la perte du contact proximal.

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés 9 « trucs & astuces » pour ne plus rater ses chirurgies guidées en implantologie

La chirurgie guidée fait appel à un protocole d’acquisition extrêmement reproductible et codifié comportant différentes étapes. Chacune peut être source...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Comment diagnostiquer une lésion endo-parodontale selon la classification de Chicago 2017 ?

Quels sont les principaux signes et symptômes d’une LEP ? Les principaux signes et symptômes de ce type de lésion sont des...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Propositions thérapeutiques pour une patiente diabétique à risque carieux élevé

Cet article présente les étapes de prise en charge d’une patiente de 16 ans atteinte d’un diabète de type I non...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Gestion prothétique d’un cas de résorptions radiculaires externes post-traumatique chez un patient de 9 ans
À propos d’un cas

Situation initiale En février 2023, nous recevons au Service de Consultation et Traitements Dentaires un jeune patient âgé de 9...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Critères de choix pour les restaurations postérieures de molaires atteintes de MIH sévère

Situation clinique Une patiente de 10 ans se présente en consultation. Aucun antécédent médical ou chirurgical n’est constaté. À l’examen...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Restaurations adhésives partielles dans les secteurs postérieurs

La préservation tissulaire, la limitation des agressions pulpaires et le respect de la biomécanique de la dent sont devenus les...