Recueil des données : une étape clé dans la réussite du traitement par prothèse amovible partielle à châssis métallique

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°16 - 24 avril 2019
Information dentaire
La réussite d’un traitement par prothèse amovible partielle à châssis métallique (PAPM) implique une conception prothétique adaptée à chaque cas clinique. La collecte des informations issues de l’examen clinique et des examens complémentaires, et notamment des modèles d’étude, doit nous permettre de définir le châssis adapté à la situation clinique et les interventions pré-prothétiques à réaliser [1].

Trois étapes semblent essentielles à respecter pour assurer l’équilibre prothétique : définir la classe d’édentement, sa problématique et réaliser le tracé d’un châssis théorique, analyser les éléments positifs et négatifs, analyser le modèle d’étude au paralléliseur.

Définir la problématique de la classe d’édentement et un tracé théorique

Pour chaque classe d’édentement, il est possible de décrire une problématique liée aux mouvements de déstabilisation prothétique lors de la fonction (voir encadré « A chaque classe d’Éventement sa problématique »). Ceux-ci se produisent essentiellement dans deux situations : la mastication d’aliments durs et la mastication d’aliments mous et collants [1].

La conception du châssis doit donc chercher à lutter contre ces mouvements, d’une part par un tracé de l’armature pertinent, et, d’autre part, par le choix d’un axe d’insertion adapté. En effet, le mouvement de décollement se faisant selon l’axe de la mastication, axe perpendiculaire au plan d’occlusion, il convient de chercher un axe d’insertion différent de la verticale lorsque l’édentement est terminal ou de très grande étendue, c’est-à-dire lorsque la prothèse est principalement muco-supportée.

Cas clinique

Une patiente d’une cinquantaine d’années consulte pour refaire sa prothèse amovible partielle métallique maxillaire, source d’inconfort (fig. 1 et 2).

Nous sommes en présence, au maxillaire, d’un édentement de classe 2 subdivision 1 de moyenne étendue (fig. 3). La problématique propre à ce cas de classe 2 est le soulèvement lors de la mastication d’aliments mous/collants et l’asymétrie. Cependant, la présence d’une subdivision compense en partie l’asymétrie. La recherche d’appuis les plus antérieurs possible à l’axe de rotation pour contrer le mouvement de soulèvement postérieur est également…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Prothèse

Article réservé à nos abonnés Porteurs de prothèse amovible en Côte d’Ivoire

Objectif Apprécier l’influence de certaines variables sociodémographiques et cliniques sur les domaines de la qualité de vie orale (QVO) des...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Le bridge collé cantilever postérieur en céramique – Partie 2.

Force et contrainte Rappelons tout d’abord une donnée applicable à toutes les restaurations. Les conséquences des sollicitations occlusales dépendent certes...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Le bridge collé cantilever postérieur en céramique – Partie 1.

Pour la restauration des édentements unitaires du secteur antérieur, l’introduction en France des bridges collés cantilever en céramique a été...
Prothèse amovible

Article réservé à nos abonnés À propos d’un cas de prothèse complète unimaxillaire : apports du titane en prothèse amovible

Le traitement d’un édentement complet uni-maxillaire est une situation thérapeutique délicate. En effet, la présence d’une arcade édentée opposée à...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Réhabilitation prothétique à l’aide d’une technique « one-step, no-prep modifiée »

L’usure dentaire, au sens large, est le nouveau défi de ces dernières années dans la prise en charge des patients....
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Prothèse complète : un travail d’équipe

La réalisation d’une prothèse fait concourir trois acteurs de soins, à savoir le patient, le prothésiste et le praticien. Il...