Traitement non invasif des lésions carieuses

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Les points communs, quels que soient les sites à traiter, sont la détermination du risque carieux avec l’application gratuite MI CRA Dentistry (Playstore), l’application systématique d’un révélateur de plaque comme le Triplaque GC ou le Biofilm Discloser EMS (fig. 1, 2) et un nettoyage soigneux des surfaces par aéropolisseur combiné à des poudres peu agressives comme l’érythritol. Une prise en charge individualisée du patient complète ce traitement.

 

Les traitements non invasifs, mettant essentiellement en œuvre des agents de reminéralisation, concernent l’ensemble des traitements préventifs sans élimination de tissus dentaires, simplement par application d’un agent reminéralisant, et préférentiellement ceux appliqués aux lésions non cavitaires, actives, de faible sévérité (lésions initiales : ICDAS 1-2) (lire article « Outils diagnostiques »).

Propriétés requises pour un agent de reminéralisation [1]  sont les suivantes :

  • il doit diffuser ou délivrer du calcium et du phosphate en subsurface des tissus dentaires ;
  • il ne doit pas délivrer le calcium en excès ;
  • il doit être actif en pH acide, neutre ou basique ;
  • il doit être actif même sur des patients souffrant de xérostomie ;
  • il doit maintenir ou améliorer les propriétés reminéralisantes de la salive ;
  • les nouveaux agents doivent avoir une synergie d’action positive avec les agents fluorés.

Cliniquement, il s’agit d’évaluer le risque carieux pour cibler les patients à risque, utiliser les outils de diagnostic avec signaux photoniques permettant un diagnostic précoce, individualiser les traitements préventifs, utiliser la gamme de produits reminéralisants.

Dans le détail, la procédure est la suivante :

  • désinfection et nettoyage de la lésion puis stabilisation et reminéralisation ;
  • prévention et scellement des sillons (sealants), protection des surfaces proximales et radiculaires ;
  • surveillance des patients, variable en fonction du risque carieux individuel.

Ces traitements (fig. 2) seront appliqués après un nettoyage systématique et soigneux des surfaces dentaires accessibles et inaccessibles. L’usage de l’acide phosphorique ou chlorhydrique et des poudres plus abrasives telles que la glycine et l’érythritol relève des techniques micro-abrasives (lire article « Techniques micro-invasives »).

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Critères de choix pour les restaurations postérieures de molaires atteintes de MIH sévère

Situation clinique Une patiente de 10 ans se présente en consultation. Aucun antécédent médical ou chirurgical n’est constaté. À l’examen...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Restaurations adhésives partielles dans les secteurs postérieurs

La préservation tissulaire, la limitation des agressions pulpaires et le respect de la biomécanique de la dent sont devenus les...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Traumatologie : différentes prises en charge en fonction de l’âge

Responsable scientifique : Ninon Lebrat Conférencier : Marga Ree, Magali Hernandez, Maxime Drossart, Michel Le Gall Cette conférence interactive organisée...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Diagnostiquer les fêlures, éviter les fractures

Responsable scientifique : Ishai-Yaacov Sitbon Intervenants : Romain Cheron, Dominique Martin Comprendre et diagnostiquer les fêlures Pour introduire cette séance, le Dr...
Endodontie Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Restaurer ou réhabiliter la dent postérieure dépulpée

Responsable scientifique : Antoine Oudin Conférencier : Hugues de Belenet Le traitement de la dent postérieure dépulpée peut, comme toute problématique...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Usure sévère et matériaux hybrides CAD/CAM

Traitement Au vu du contexte para-fonctionnel et de l’étendue de la perte tissulaire, des coiffes périphériques minimalement invasives ont été...