Ulcérations orales d’origine traumatique et iatrogène

  • Par
  • Publié le . Paru dans Réalités Cliniques n°2 - 16 juin 2016 (page 75-82)
Information dentaire
Résumé
Les ulcérations orales traumatiques sont d’un diagnostic aisé. Elles sont le plus souvent uniques et guérissent après suppression de la cause en 8 à 15 jours. A l’inverse les ulcérations orales iatrogènes d’origine médicamenteuse sont de diagnostic plus difficile car volontiers multiples et pouvant se manifester à distance de l’introduction du médicament. Leur diagnostic repose sur un faisceau d’arguments, intégrant des donnés chronologiques, des données sémiologiques et sur la connaissance des médicaments les plus souvent rapportés comme inducteurs d’ulcérations orales.
Implication clinique
Une cause locale ou iatrogène doit être systématiquement évoquée face à une ulcération ; l’élimination de ces 2 causes permettra au clinicien d‘évoluer dans sa démarche diagnostique.

Après l’aphte, les ulcérations les plus fréquentes sont de causes traumatiques ou iatrogènes. Elles sont à rechercher au cours de la démarche diagnostique. L’anamnèse prend ici tout son sens en permettant au praticien de recueillir tous les éléments nécessaires à l’établissement du diagnostic dont l’histoire de la maladie : début d’apparition, événement particulier en relation avec le déclenchement de la lésion, symptomatologie, mode d’évolution, chronicité de la lésion… L’examen clinique doit être minutieux et complet. Il débutera par un examen exobuccal à la recherche d’adénopathies et de tuméfactions. Il se poursuivra par un examen minutieux de l’ensemble de la cavité orale (muqueuses et dents) ainsi que des éventuels éléments prothétiques.

Ulcérations traumatiques
« Le trauma est une blessure locale produit par un agent extérieur » [1]. Il peut être généré par un agent physique, chimique ou thermique.

Ulcérations traumatiques induites par un agent physique
Un brossage inadapté, qu’il soit appuyé ou trop fréquent, l’utilisation d’une brosse à dents à poils durs ainsi qu’une technique horizontale ou un geste qui dérape peuvent entraîner des ulcérations de la gencive. Celles-ci sont généralement douloureuses et en cas de blessure par « dérapage » de la brosse à dents, le patient se souvient de l’acte à l’origine de l’ulcération. Un apprentissage de la bonne technique de brossage avec une brosse à dents adaptée permet la guérison des ulcérations.

L’onychophagie est une parafonction répandue chez l’enfant et l’adolescent. Elle peut entraîner des récessions parodontales, des infections mais aussi des ulcérations [2]. L’arrêt de la parafonction entraîne la disparition de l’ulcération.

Les ulcérations traumatiques chez les personnes portant des prothèses adjointes partielles ou complètes représentent presque 20 % des lésions chez ces patients [3]. On les…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Parodontologie

Article réservé à nos abonnés La prise en charge parodontale du patient diabétique

Responsable scientifique : Gaëlle Cheisson Intervenants : Hélène Rangé D’un point de vue épidémiologique, le diabète est une pathologie chronique...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Pourquoi et comment évoluer en chirurgie minimalement invasive

Responsable scientifique : Christian Verner Intervenants : Filippo Graziani Filippo Graziani (Italie) a introduit cette session sur le thème de...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Recommandations en parodontologie : applications au quotidien

Responsable scientifique : Julie Lamure Intervenants : Panos Papapanou, Evanthia Lalla Principes et applications de la classification de 2018 Le...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Vitamines C et D : impacts sur le parodonte et supplémentation de nos patients

En 2021, l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) statue que la couverture vitaminique...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés L’étiopathogénie des maladies parodontales. Un aperçu historique des modèles, de l’infection focale à la dysbiose et aux voies de l’inflammation

RÉSUMÉ La parodontite est une maladie inflammatoire chronique multifactorielle associée à un biofilm bactérien dysbiotique et caractérisée par la destruction...
Médecine Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Évaluation de différents scores de risque Dans la prévention des maladies péri-implantaires. Analyse d’une étude clinique de cohorte à long terme

RÉSUMÉ Contexte Cette étude a comparé la valeur pronostique à long terme de deux modèles de scores d’évaluation du risque...