INFORMATION DENTAIRE Profession Assistante Dentaire Mars – Avril 2020

10,00

UGS : REV30120N2 Catégorie :
Feuilleter les premières pages
Les commandes sont traitées dans un délai maximal d’une semaine. Et vous accédez dès l'achat à la version numérique.

Description

Éditorial

Un virus est entré dans nos vies I lire ci-dessous

Actualités

Actualités : covide-19 I ADF I Recommandations sur le fluor…

Lauréats  du 3e Grand Prix gestes et astuces

Regard clinique

Le gradient thérapeutique
Les principes de l’économie tissulaire – Partie 2 I Lire >>

Mélanie Giallo, Julien Molia

Lumière sur les différents types d’éclaircissements dentaires I Lire >>
Wallid Boujemaa

Le rôle de l’assistant(e) dentaire dans la pose du champ opératoire I Lire >>
Linda Martin

Les dents de sagesse en questions I Lire >>
Samuel Salino

Le sens du geste  I Lire
Le lavage des mains et Mettre des gants
Julien Brousseaud

Autoévaluation

Horizons

Christèle, d’assistante dentaire à consultante en sécurité
Les normes d’affichage au cabinet dentaire
Les obligations légales du cabinet dentaire numérique
La tablette numérique


Un virus est entré dans nos vies

Julien Brousseaud, Rédacteur en chef

Un virus se répand et plus rien n’est comme avant. Quelque 100 nm d’ARN* se propagent à la vitesse du trafic aérien, font dévisser les bourses mondiales et confinent trois milliards d’êtres humains. Nos vies ne seront plus jamais comme avant. On le sait maintenant. Il faut l’accepter.
Accepter de rester enfermé chez soi, de circuler le moins possible pour rencontrer un minimum de personnes. Et si j’étais porteur ? Et si je contaminais ma famille, mes amis, mes collègues, mes patients ? Sentiment étrange où pour sauver des vies, il faut rester chez soi…

Accepter que notre quotidien change : le thermomètre trône sur l’étagère de la salle de bains, entre un rasoir et une bouteille de gel hydro alcoolique. Sortir pour acheter du pain demande une réflexion aussi complexe que l’élaboration d’un plan de traitement, à quelle heure vais-je croiser le moins de monde ? À quoi bon se maquiller pour sortir masquée ?

Un nouveau planning commence à rythmer la vie des parents : maths-anglais-récré-français-goûter. Du rôle de soignant, on passe à celui d’enseignant, soulignant une indéniable vérité : enseigner est un métier. Et, si c’est la fin du monde, elle a des allures de vacances scolaires.
Paradoxalement, même en étant confinés, nous n’avons jamais été autant « connectés ». WhatsApp ou Facebook remplissent notre temps d’écran. On connaît par cœur les numéros des chaînes d’information. Pour se dire que l’on ne rêve pas éveillés…

Mais qui croire ? Les pseudo-experts se succèdent et se contredisent tour à tour. On entend que les chirurgiens-dentistes seraient des super-contaminateurs. On comprend aussi que les masques que nous utilisons depuis toujours ne nous protègent pas. Qu’ils protègent nos patients de notre bonne santé, en somme.

Il ne faut plus aller travailler, c’est une évidence. Mais comment faire pour soigner nos patients en restant à la maison ? On envoie des mails, on reçoit des clichés pris avec un téléphone, et on rassure. On soigne les maux avec des mots, et parfois des ordonnances.

Notre métier ne sera plus jamais comme avant. On le sait également. Bientôt viendra le temps d’en tirer des leçons, de rendre des comptes. Mais, pour l’instant, il faut se protéger les uns les autres, se confiner, résister et lutter : un virus est entré dans nos vies. Prenez soin de vous.

* Un virus à ARN est un virus dont le matériel génétique est constitué d’ARN, un acide nucléique. Contrairement aux virus à ADN, les virus à ARN présentent des taux de mutation très élevés. Ils peuvent provoquer diverses maladies humaines telles que la grippe, l’hépatite C, la rougeole, ou encore le Covid-19.