L'Information Dentaire n°18 - 8 mai 2019

9,00

UGS : ID A01918 Catégorie :
Feuilleter les premières pages

Description

Éditorial
Suivre l’évolution Lire ci-dessous
Michel Bartala, Rédacteur en chef

Revue de pressePascal De March, Philippe Léonard
Actualité hebdoNicolas Fontenelle

Retour sur L’IDS 2019

Par Frédéric Bohin, Fabrice Calastreng, Gérard Duminil

Prophylaxie, restauratrice, endodontie, équipement, radiologie, CFAO, implantologie… Plus de trente pages pour découvrir les produits et matériels présentés
en avant-première au salon de Cologne, mais aussi partager l’ambiance et les rencontres sur les stands… comme si vous y étiez !

>> IDS 2019 à Cologne, Suivez le guide… et faire une bonne impression…

>> IDS 2019, de stand en stand…

 

SE FORMER

Application clinique
L’apport de la CFAO en prothèse amovible partielle à châssis métallique
Arnaud Soenen

QCM Médecine
Gingivite « réfractaire » : conduite à tenir
Helen Olugbeje, Christine Pauphilet, Alp Alanta

FISCALITÉ

Obligations sociales et fiscales de mai
Bernard Fabrega

 

Édito

Suivre l’évolution

Le contact avec des praticiens plus jeunes a à la fois un effet stimulant et… « ringardisant ». Un peu comme avec nos enfants qui, totalement désespérés face à notre incompréhension quant à leurs façons d’être ou leurs centres d’intérêt, nous lâchent le fameux : « Ma pauvre maman, mon pauvre papa ». Les jeunes praticiens ont heureusement un peu plus de retenue – ou de diplomatie – devant nos réticences à changer, motivées par la force de l’habitude, la peur de l’inconnu ou, soyons honnêtes, parfois la flemme de se réinvestir. Car, au final, le désir d’évolution n’est pas à mettre en relation avec l’âge, mais plutôt avec la « motivation », la curiosité professionnelle. Mon ancien associé, le Professeur Jean Geoffrion, a ainsi suivi une formation six mois avant de prendre sa retraite. Et chacun d’entre vous peut, j’en suis certain, trouver des exemples similaires. Autant de praticiens qui sont de merveilleux modèles, nous montrant que, jusqu’à la fin d’une carrière, l’envie d’évoluer peut animer l’exercice quotidien.

Ces évolutions doivent cependant être considérées avec précaution, pour évaluer correctement la part du bénéfice thérapeutique ou organisationnel qu’elles généreront.

Ce numéro est consacré à l’International Dental Show (IDS) de Cologne. Ici, « show » est davantage à prendre au sens d’exposition que de spectacle, même si les deux interprétations ont tendance à se superposer dans ce salon professionnel hors normes. Je remercie ici nos trois « confrères-reporters » qui en ont parcouru les immenses halls pour vous proposer une analyse des matériaux, des logiciels, des procédés et de bien d’autres éléments de notre exercice qui leur sont apparus comme importants. Autant d’évolutions de plus en plus présentes dans nos cabinets et dans les laboratoires des prothésistes, à l’image des technologies numériques. L’article d’Arnaud Soenen montre ainsi, dans la rubrique Application Clinique, les possibilités de plus en plus grandes de l’utilisation du lien numérique entre nos deux professions complémentaires pour l’élaboration d’une prothèse amovible partielle.

Pour notre hebdomadaire, qui fêtera ses 100 ans le 27 juin, vous permettre d’être au plus près des évolutions tout en analysant leur pertinence reste une constante motivation.

Bonne lecture !