L'Information Dentaire n°44 - 18 décembre 2019

9,00

UGS : ID A01944 Catégorie :
Feuilleter les premières pages

Description

Éditorial
Le temps passé
Michel Bartala

Actualités

Revue de presse
Pascal De March, Philippe Léonard

Actualité hebdo
Nicolas Fontenelle

Nouveautés

Se former

Sommeil

Les apnées du sommeil – Un partage des connaissances au service du patient I Lire >>
Maguy Levy

QCM Médecine

À propos d’une lésion maxillaire I Lire >>
Serge Ketoff

Joyeuses fêtes !

Un tour de grande roue dans la nuit avec les photographies de Gil Tirlet, des bougies pour créer des ambiances féeriques et intimistes, des idées de cadeaux immatériels pour briller, des spectacles de cirque pour rêver et s’étonner, des livres pour s’évader à tous les âges, des expos pour frissonner, s’interroger et admirer… Découvrez vingt pages d’inspiration pour des fêtes lumineuses et chaleureuses !

 


Editorial

Le temps passé

Nous voilà déjà à la fin de l’année. C’est impressionnant de voir comme le temps passe de plus en plus vite. J’ai la sensation d’avoir toujours entendu les personnes plus âgées faire ce constat. Ce qui m’inquiète, avec un peu d’humour et beaucoup de réalisme, c’est que je le fais aussi de plus en plus souvent…

Cette perception de la relativité du temps semble pouvoir s’expliquer par le ratio entre le temps qui passe et l’âge. Ainsi, un an représente une part importante du temps vécu pour un enfant de dix ans, alors que cela ne constitue que 2 % du temps écoulé pour un quinquagénaire. Encore une évidence qui nous fait prendre conscience de l’urgence de profiter, de parfaitement vivre chaque instant – surtout quand il est agréable, évidemment. Car un autre facteur influence notre perception du temps : la qualité du moment vécu. Le temps du bonheur file en emportant les plaisirs, le temps des soucis s’allonge en alourdissant les ennuis. « Je n’ai pas vu passer le temps », une petite phrase glanée à la sortie d’un spectacle ou d’une conférence marque le souhait de prolonger un événement privilégié. Ainsi, cette année encore, lors du congrès de l’ADF, j’ai vu des intervenants qui ont captivé, presque capturé l’audience par leurs capacités à transmettre leurs compétences. Ces orateurs stimulent nos envies professionnelles, et font oublier à certains l’envie de se retirer, de marquer la fin de leur temps d’activité. J’ai ainsi entendu un praticien, pour qui le ratio une année/temps vécu était proche de 1,33 %, s’exclamer « quelle chance de pouvoir utiliser maintenant toutes ces techniques pour mieux soigner » (je vous imagine en train d’essayer de calculer l’âge de ce confrère !). L’envie de continuer d’exercer lui faisait oublier le temps passé. Aussi, je nous souhaite, dans cette période de fêtes, de prolonger les fous rires qui nous saisissent, de garder grands ouverts nos yeux émerveillés devant les vitrines illuminées, de faire durer cette discussion entre amis… Gardons une part d’enfance, le temps passera moins vite et les plaisirs dureront plus longtemps.

Très bonnes fêtes de fin d’année ; nous vous réservons en 2020 des moments de lecture et de partage pour lesquels le temps ne sera pas compté !

Michel Bartala, Rédacteur en chef