L'Information Dentaire n°10 - 11 mars 2020

9,00

UGS : ID A02010 Catégorie :
Feuilleter les premières pages

Description

Éditorial
Écologie dentaire : ACTION ! – Lire ci-dessous
Michèle Reners

Actualités

Revue de presse

Implantologie et douleurs neuropathiques postopératoires I Lire
Pascal De March, MCU-PH, Université de Lorraine. Responsable de rubrique.

Philippe Léonard

Actualité hebdo
Nicolas Fontenelle

Se former

QCM

À propos d’une sinusite maxillaire chronique I Lire
Matthieu Moret, Marion Canonica

Application clinique – Décision thérapeutique

Restauration contemporaine de la dent postérieure dépulpée I Lire
Hugues de Belenet

Id Tendance Spécial Environnement

Mobilier éco-sympathique

par Sophie Saunier Architecte d’intérieur CFAI

Biosourcés, recyclés et recyclables…

par Sophie Saunier Architecte d’intérieur CFAI

Une salle d’attente… éco responsable !

Par Sophie Mouton-Brisse coach « Bien-être & Couleurs » (www.chromo-deco.com)

Nature et clarté

Par Sophie Saunier Architecte d’intérieur CFAI

Témoignage : “Ma transition écologique au cabinet dentaire” – Jean Barret

Joe Bunni  « L’environnement, j’y pense en permanence »

Le contre-angle et le sifflet

Par Alban Guilon

Art – Mémoires gravées : trois expositions à la fondation CustodiaThierry Leroux


Edito

Écologie dentaire : ACTION !

J΄ai déjà plusieurs fois, via des éditoriaux, évoqué la difficulté de conjuguer écologie et cabinet dentaire. Il est en effet compliqué de trouver des alternatives, de changer ses habitudes… Sans compter l’impression erronée qu’au final, ces adaptations seront plus coûteuses.

Toute l’équipe de L’Information Dentaire s’est donc mobilisée et a mené l’enquête pour vous faciliter la mise en pratique de comportements plus sains pour notre belle planète. Vous serez impressionnés par le large éventail de solutions proposées. Il y en a forcément au moins une qui vous conviendra.

Dès la construction ou la rénovation du cabinet dentaire, la conception et l’aménagement des différents postes peuvent être pensés de façon à réduire la consommation en général (depuis l’électricité jusqu’au café). Jean Barret, un confrère très conscient de l’impact environnemental d’une structure dentaire, nous ouvre ainsi les portes de sa clinique et nous explique pas à pas la démarche éco-responsable qu’il a suivie pour la réaliser. Inspirez-vous de son concept qui ne se limite pas au matériel mais qui concerne aussi la gestion des commandes, les séances de soins (plus longues pour limiter les déplacements des patients) et l’utilisation du célèbre moteur de recherche Ecosia qui reverse 80 % de ses revenus publicitaires
pour la plantation d’arbres.

La salle d’attente est le lieu idéal pour mettre en œuvre sa conscience écologique. Sophie Mouton-Brisse a trouvé des peintures 100 % bio, des papiers peints éco-friendly et du mobilier recyclé qui, de plus, est personnalisable.

Sophie Saunier a pour sa part fouillé du côté des designers et nous propose une gamme de luminaires qui, en plus d’être écologiques, sont aériens, poétiques et emprunts de spiritualité. Redécouvrez le liège en granulés ou en galets. L’intelligence artificielle a même été sollicitée pour concevoir des chaises avec le moins de matériaux possible. Quant au recyclage, il n’a pas de limites, les skate-boards, les filets de pêche et même les vieux vêtements bénéficient d’une deuxième vie ! Dans un autre article, elle s’est intéressée aux matériaux écolos et nous fait redécouvrir les matières végétales et animales qui possèdent de nombreuses qualités intrinsèques. Le volet « hygiène » n’est pas oublié et les ingénieurs débordent d’imagination pour créer des produits à base de lin, de résine de pin, d’amidon ou encore de déchets de verre concassés.
Enfin, évadons-nous à la découverte de cabinets dentaires, où l’architecture élégante, en accord avec la nature, crée des espaces de travail très zen où douceur et bien-être sont au rendez-vous.

J’espère que ce numéro spécial vous persuadera que les efforts et l’éco-conscience dans le cadre de notre activité professionnelle valent la peine ! Le simple fait de s’arrêter, d’observer ses habitudes, de penser autrement et, au final, d’appliquer certaines règles plus « vertes » peut vraiment compter pour garder notre planète encore longtemps aussi belle. Lisez l’entretien avec Joe Bunni, il vous en persuadera !

Michèle Reners
Rédactrice en chef