« 100 % santé », effectifs de la profession, dépenses de soins dentaires : 2020 dans le rétro

  • Publié le .
Information dentaire

La consommation de soins dentaires « s’effondre » en 2020 (-8,9 % en valeur) à 10,9 milliards d’euros (Md€), constate la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) dans son bilan annuel des « Résultats comptes de la santé » pour l’année 2020 publié le 15 septembre. La baisse a été particulièrement forte durant le premier confinement de mars à mai 2020, avec une chute de l’activité de 57 % par rapport au mois de janvier 2020.

« Au mois d’avril, l’activité s’est quasiment arrêtée avec une baisse de 94 % par rapport à janvier 2020 », souligne le service statistiques du ministère de la Santé. Même avec le rattrapage de l’été (+ 9,6 % en moyenne entre juin et août par rapport à janvier) et un dernier trimestre solide, la potion est amère. D’autant que l’année 2019 avait vu une hausse de la consommation de soins de 2,9 %.

Mais selon la Drees, en incluant le dispositif d’aide exceptionnel (le fameux DIPA) la baisse n’atteindrait que 5,9 %. Beaucoup de praticiens étant sommés de rembourser ces aides, on attend le bilan final…

Hors rémunérations forfaitaires, en 2020, les dépenses de soins dentaires, qui représentent 5 % de la consommation total de soins et de biens médicaux, sont composées en majorité des soins et prothèses (69,8 %), de l’orthodontie (10,8 %) de la radiologie (7,1 %), de la chirurgie (6,6 %), et des consultations (5,7 %). Les complémentaires santé en sont les premiers financeurs avec 43,3 % de la dépense (+3,2 % sur un an), devant la Sécurité sociale (33,8 %), les ménages (18,3 %) et l’Etat 4,6 %. « Au global, souligne la Drees, le reste à charge des ménages baisse de 3,8 points sur les soins dentaires en 2020 ». Il représente 15 % du RAC global des ménages.

« 100 % santé » : le panier libre devant le panier modéré
En 2020, le panier « 100 % santé » représente 40 % de la dépense de prothèses (2,4 Md€). Il progresse de 10 % par rapport à 2019. Globalement, les organismes complémentaires en financent la part la plus importante (51,7 %) suivis de la Sécurité sociale (21,2 %), des ménages (18,9 %) et de l’Etat (8,2 %). « Le reste à charge (RAC) n’est pas nul sur ce panier car la réforme n’est pas encore totalement en application en 2020 », explique le rapport.

Le panier modéré représente lui 29 % des dépenses (1,7 Md€) derrière le panier libre qui génère 31 % des dépenses (1,84 Md€). Dans ce dernier panier les complémentaires financent 65,7 % des dépenses, la Sécu et l’Etat 13,9 % et les ménages 20,5 % soit à peine plus que dans le panier « 100 % Santé ». En revanche, la part du reste à charge dans le panier modéré est de 39 %, les complémentaires ne prenant en charge que 36,3 % des dépenses.

Effectif : 42 843 dentistes et le salariat en forte hausse
En une seule année le nombre de chirurgiens-dentistes salariés a progressé de 9,6 %. En 2020, ils sont 5 035 en exercice dont 731 à l’hôpital. La hausse est de 32 % en 10 ans. Ils entrainent mécaniquement une hausse de 1,7 % de l’effectif global (42 843).

Une des principales explications, outre la tendance générale des plus jeunes à ne pas vouloir supporter les contraintes de l’installation en libéral, est l’augmentation du nombre des centres de santé dentaire et l’arrivée massive de praticiens français ou non à diplôme étranger. « La part des soins dentaires effectués en cabinet libéral diminue depuis 2015 (de 90,9 % en 2015 à 87,3 % en 2020) au profit de ceux réalisés en centres de santé (12,7 % en 2020 contre 9,1 % en 2015) », constate la Drees. Néanmoins le nombre de dentistes libéraux reste stable : 37 077 (+ 0,7 % sur un an et + 0,8 % sur 10 ans).

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Vie de la profession

Qualité et sécurité des produits dentaires : le Comident appelle toute la filière à la vigilance

Dans un environnement perturbé par la crise sanitaire et ses répercussions sur l’approvisionnement et les prix, la propagation de produits...
Vie de la profession

PLFSS 2022 : vers un renforcement des contrôles et des sanctions pour les centres de santé dentaire ?

Mettre fin au conventionnement d’office des centres de santé dentaire, leur appliquer les tarifs d’autorité s’ils ne sont pas conventionnés,...
Vie de la profession

Cancers pédiatriques : l’UNECD soutient l’Arame

En octobre, les étudiants en dentaire se mobilisent pour le sourire des enfants. Dans le cadre de son projet « Dentamain », l’Union nationale des étudiants...
Vie de la profession

DIPA : mobilisation des libéraux de santé

Dans un communiqué du 21 septembre, six syndicats de professions de santé libéraux, dont la FSDL et l’Union dentaire, mais pas...
Vie de la profession

Sinistralité 2020 : forte baisse du nombre des litiges en lien avec une année tronquée  

En 2020, les 27 485 chirurgiens-dentistes sociétaires de la MACSF et adhérents du contrat groupe Les CDF ont adressé 1 682...
Vie de la profession

Article réservé à nos abonnés Chirurgie guidée en direct : de la planification virtuelle à la réalité clinique

Aujourd’hui, il est bien admis que la pose implantaire est un acte guidé par un projet prothétique validé en amont...