Communiquez comme vous voulez (ou presque)

  • Publié le .
Information dentaire

Mon local professionnel comporte une vitrine sur rue. Puis-je l’utiliser comme support de communication ? Puis-je poser un panneau « Cabinet dentaire » sur la façade de de mon local professionnel ? Ai-je le droit d’améliorer la localisation de mon cabinet dentaire ? Puis-je me présenter et présenter mon cabinet dentaire sur les réseaux sociaux ? Puis-je publier dans la presse une annonce d’ouverture de cabinet dentaire, de transfert de site, d’intégration d’un associé ou de cessation d’activité ?

Dans son dernier numéro de « La Lettre » (janvier-février) l’ordre répond à des questions précises sur les nouvelles possibilités de communication offertes aux praticiens dans sa « charte » publiée il y a maintenant un an.  « Les confrères ne se sont pas encore saisis des opportunités qui leurs sont proposées. C’est dommage, je les invite à le faire », avait lancé Serge Fournier, le président du CNOCD lors d’une conférence de presse à Paris le 19 octobre dernier.

Liberté encadrée
Contraint par le droit européen qui condamne les interdictions « générales et absolues » de publicité et de communication des professions libérales, le Conseil national a proposé de nouvelles règles de communication. Avec un principe : la liberté. Mais une liberté encadrée.

La profession ne devant pas être exercée comme un commerce, la communication du chirurgien-dentiste devra, selon la charte, « respecter les principes de confraternité et de secret professionnel », ne pas « porter atteinte à la protection de la santé publique, ni à la dignité de la profession », ni « induire en erreur sur les prestations proposées ». L’information délivrée doit être « loyale, claire, honnête, précise (conforme aux données acquises de la science, ndlr), et non comparative », les modalités de communication « raisonnables ».

Le contrôle de la communication se fera « a posteriori » et non plus en amont.  Le praticien engage sa responsabilité sur l’ensemble des informations qu’il communiquera sur les différents supports. En clair : la jurisprudence tirée du contentieux fera office de guide.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Exercice professionnel

Covid-19 : pas de report des cotisations CARCDSF en août et septembre

Alors que le conseil d’administration de la Caisse avait proposé, le 25 juin, un nouveau report des cotisations pour les mois...
Exercice professionnel

Les substituts nicotiniques sont de plus en plus prescrits par les chirurgiens-dentistes

Les chirurgiens-dentistes, quotidiennement confrontés aux méfaits du tabac, font partie des professionnels de santé les mieux placés pour repérer le...
Exercice professionnel

Vers une régulation du recours au cone beam

Dans son rapport annuel « Charges et produits » qui paraîtra dans les prochains jours, la CNAM fait, entre autres, le point...
Exercice professionnel

Ségur de la santé : les étudiants en odontologie s’impliquent

L’Union nationale des étudiants en chirurgie-dentaire (UNECD) porte ses revendications au cœur du Ségur de la santé, lancé par le...
Exercice professionnel

L’effet convention en 2019 : + 11,4 % pour les soins, – 8,8 % pour la prothèse

Nous n’avions jusqu’ici que des estimations ou des données parcellaires. Dans son rapport publié le 16 juin, la Commission des...
Exercice professionnel

Adaptation de la convention : pas d’avancée avant la mi-juillet selon les syndicats

La commission paritaire nationale (CPN) s’est réunie le 12 juin. Les syndicats signataires de la convention, Les CDF et l’Union...