Douze places de plus pour le dernier numerus clausus

  • Publié le .
Information dentaire

Pour l’année universitaire 2020-2021, le numerus clausus s’élève à 1332 places pour les étudiants en odontologie soit 12 places de plus que lors de l’année universitaire précédente (Journal officiel du 14 mai 👉https://bit.ly/2XbjCVH). Avec 27 places, Poitiers profite de 10 places supplémentaires, Toulouse de 4 places tout comme Montpellier. A l’inverse, Paris perd 11 places dont 6 pour la seule pour Paris 6 Sorbonne.

Ce numerus clausus sera le dernier. En application de la loi relative à l’organisation et à la transformation du système de santé, la première année commune aux études de santé (PACES) et le numerus clausus seront supprimés à compter de la rentrée 2020 au profit d’une diversité des voies d’accès aux études de santé (PASS, LAS ou diplôme d’auxiliaire de santé – lire ici 👉https://bit.ly/3dTZQVh) et à une régulation au plus proche des besoins des territoires assurée par les ARS en lien avec les universités.

« La suppression du numerus clausus aura ces effets dans 10 ans compte tenu de la durée des études et ne peut être la seule réponse face aux difficultés d’accès aux soins rencontrés par la population dans de nombreux territoires », insiste le ministère de la Santé le 18 mai, en rappelant la batterie de mesures qu’il a mis en place pour lutter contre les déserts médicaux : création de communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS), coopérations interprofessionnelles, exercice coordonné et pluridisciplinaire, déploiement des assistants médicaux, formation d’infirmiers en pratiques avancées ou encore promotion du contrat d’engagement de service public (CESP).

 

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Politique de santé

Complémentaires santé : la lisibilité des contrats s’améliore

À l’occasion de la mise en place du dispositif « 100 % santé », l’Unocam, qui représente les complémentaires santé, a signé un...
Politique de santé

L’e-prescription bien accueillie

Après sept mois d’expérimentation dans les départements du Maine-et-Loire, de la Saône-et-Loire et du Val-de-Marne, auprès de 63 médecins et 48 pharmacies, « plus de 87 000 e-prescriptions ont...
Politique de santé

La Cour des comptes s’inquiète du coût de la convention dentaire

Dans son rapport annuel, publié le 25 février, la Cour des Comptes se félicite que les pouvoirs publics et l’assurance...
Politique de santé

Complémentaires santé : hausse des tarifs de 5% ?

La hausse moyenne des tarifs des contrats des assurances complémentaires de santé serait de 5 % en moyenne en 2020,...
Politique de santé

Les ventes de tabac toujours en baisse

La comparaison (à jours constants) entre les 4e trimestre 2019 et 2018 montre un  recul des ventes de cigarettes de 8,3 % dans le réseau...
Politique de santé

Olivier Véran, nouveau ministre de la Santé

Investi en 2012 par le Parti socialiste (PS), il devient le suppléant de Geneviève Fioraso lors des législatives. Celle-ci nommée...