Il reste 105,4 milliards de dette sociale à rembourser

Information dentaire

La Revue

L'hebdo de la médecine bucco-dentaire
44 numéros par an

Abonnez-vous

Au 31 décembre, la Caisse d’amortissement de la dette sociale (CADES) devrait avoir remboursé 155,1 milliards sur les 260,5 milliards d’euros hérités depuis 1996 de la Sécurité sociale, soit près de 60 % du total, détaille l’organisme dans un communiqué du 11 décembre. L’objectif d’amortissement pour 2019, assigné par la loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) est de 16 milliards d’euros. Pour amortir cette dette (garantie par l’Etat français), c’est-à-dire la faire disparaître en la remboursant et en la finançant, la CADES la convertit en obligations de moyen et long terme achetables (parfois en dollars) par les grands investisseurs internationaux (Etats, banques…).

 

Elle devrait ainsi émettre en 2019, 12 milliards d’euros de « papiers commerciaux ». Pour se financer et verser leurs intérêts aux investisseurs, la CADES se voit attribuer tous les ans par le Parlement des ressources financières : une partie de la CRDS (contribution au remboursement de la dette sociale), de la CSG, des prélèvements sociaux sur les revenus du capital (assurances vie) et des versements du fonds de réserve des retraites. La caisse devrait avoir fini de rembourser la totalité de la dette en 2024. Or à cette date, il devrait rester dans les caisses 24 milliards d’euros, a calculé la CADES. Cette manne pourrait être réaffectée au financement de la dépendance.

Laisser un commentaire