L’UFSBD fait le point sur la prise en charge des patients en situation de handicap

  • Publié le .
Information dentaire

L’UFSBD publie « Tous mobilisés pour la santé bucco-dentaire des personnes en situation de handicap ». Un guide pour améliorer l’accès à la santé bucco-dentaire des personnes vivant avec un handicap, « un enjeu majeur, à la fois de santé publique et d’intégration sociale ». En 130 pages, il fait le point sur la situation actuelle du handicap, les structures accessibles, les mesures réglementaires existantes, la prévention, les différentes possibilités de prise en charges et propose des solutions pragmatiques.

Il s’adresse aux personnes en situation de handicap, aux familles et aidants ainsi qu’aux professionnels du secteur dont évidemment les chirurgiens-dentistes, en première ligne sur le sujet : outils de communication patient-praticien, soins spécifiques, réseaux de soins, prise en charge au fauteuil, etc.

Si tous les praticiens ne peuvent pas connaître les différents handicaps et toutes leurs conséquences, « les règles de prévention de base sont les mêmes pour tous les patients, souligne l’UFSBD. Tous les chirurgiens-dentistes ont les clés pour permettre un bon maintien de l’état de santé de la cavité buccale. Idéalement, lors de la première consultation, dès le plus jeune âge, le chirurgien-dentiste traitant de la famille propose un protocole de prévention et d’hygiène adapté au patient et à son handicap et le modifie, si besoin, au fil de la vie. Il assure le suivi et le maintien de l’état de santé bucco-dentaire et crée une relation de confiance indispensable à la mise en œuvre des soins primaires si nécessaire. Il oriente le patient vers les professionnels de santé adéquats au sein ou en dehors de réseaux, si certaines difficultés de soins ne lui permettent pas ou s’il ne peut plus réaliser les soins nécessaires ».

Ce guide est téléchargeable (après avoir rempli ses coordonnées) ici 👉  https://fr.surveymonkey.com/r/guideUFSBDCCAH

Rappelons que plusieurs mesures tarifaires contenues dans l’avenant n°3 à la convention dentaire (JO du 7 février 2020) sont entrées en vigueur le 8 août.

Au supplément de 100 € par séance de soins (YYYY183) déjà applicable depuis le 8 février 2020, s’ajoute une consultation complexe à 46 €, un supplément de 23 euros sur les examens bucco-dentaires (EBD) et un supplément de 200 € (YYYY185) pour les actes techniques réalisés en deux séances ou plus.

Ces mesures tarifaires s’appliquent à tous les patients atteints « d’handicap physique, sensoriel, mental, cognitif ou psychique sévère, d’un polyhandicap et possédant au moins un score modéré ou majeur lors du remplissage de l’échelle des Adaptations pour une prise en charge spécifique en odontologie (échelle APECS) » qui évalue le « comportement et la coopération » des patients au cours de la séance de soins. 👉 https://bit.ly/2ZLqYkA

 

Mapping sur la gradation de l’offre de soins

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Exercice professionnel

Endocardite infectieuse : l’ADF a mis a jour son « Guide des règles de prescription »

L’ADF attire « toute l’attention des praticiens » sur la publication le 12 avril par la Haute autorité de santé (HAS) d’une...
Exercice professionnel

Délai d’attente pour un rendez-vous chez le dentiste : 11 jours

Le délai médian pour obtenir un rendez-vous avec un chirurgien-dentiste est de 11 jours en France métropolitaine, montre une étude...
Exercice professionnel

Forte proportion de TMS dans le secteur santé

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) du dos et du membre supérieur touchent 60 % des femmes actives et 54 % des hommes. La...
Exercice professionnel

Toujours plus d’appels au numéro vert SPS : la détresse des soignants ne faiblit pas

Depuis sa mise à disposition en 2016, le numéro vert SPS (Soins aux professionnels de santé – 0805 23 23...
Exercice professionnel

“Je propose un devis à mon patient qui l’accepte immédiatement : est-ce que je peux commencer le traitement dès ce premier rendez-vous ?”

Le devis : quand et comment ? Le devis, impérativement communiqué par écrit au patient, permet de formaliser son consentement....
Actualité Exercice professionnel

Article réservé à nos abonnés Cédric Boyé, le prothésiste dentaire et photographe de vie sauvage veut « saisir la vérité de l’instant »

Qu’est-ce qui a suscité chez vous l’envie de devenir prothésiste dentaire ? Très franchement : le hasard ! Je ne connaissais pas du...