La France consacre un tiers de son PIB à la protection sociale

Information dentaire

La Revue

L'hebdo de la médecine bucco-dentaire
44 numéros par an

Abonnez-vous

En France, les dépenses de protection sociale s’élèvent en 2017 à 774,5 milliards d’euros, soit 31,7 % du PIB. Si elles sont en augmentation de 1,8 % par rapport à 2016, « elles ralentissent globalement depuis plusieurs années, en particulier depuis 2013, en raison des réformes mises en œuvre qui modèrent la croissance des montants versés, ainsi que de la faible inflation », indique la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) dans son rapport annuel sur la « Protection sociale en France et en Europe » publié le 20 juin.

L’essentiel des dépenses est concentré dans les prestations du risque vieillesse-survie (45 % du total, soit 331,1 milliards d’euros, + 1,7 %) et les prestations liées à la santé (35 % du total, soit 255,8 milliards d’euros, + 2,1 %). Le reste des dépenses est consacré aux prestations sociales relatives à l’emploi, à la famille, au logement, ainsi qu’à la pauvreté et l’exclusion sociale.

La France reste la championne d’Europe des dépenses sociales devant la Finlande et le Danemark.

Laisser un commentaire