La FSDL, condamnée pour le boycott de Santéclair, va faire appel

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°3 - 22 janvier 2020

Le nouveau palais de justice de Paris

Information dentaire

Dans un communiqué du 10 janvier, Santéclair indique que le Tribunal de grande instance (TGI) de Paris a, dans une décision rendue le 22 octobre dernier, sanctionné la FSDL « pour avoir mené une campagne de boycott en usant de manœuvres d’intimidation à l’encontre des praticiens appartenant à ses réseaux ou souhaitant y adhérer ». Selon la plateforme, le syndicat est condamné « sous-astreinte d’un montant de 15 000 euros par nouvelle infraction, de cesser toute menace de poursuite disciplinaire de chirurgiens-dentistes pour le seul fait de leur adhésion aux réseaux Santéclair ainsi que tout mot d’ordre de boycott contre les activités de ces réseaux ». La plateforme avait assigné la FSDL le 29 janvier 2015.

Le syndicat va faire appel. « Il n’est pas acceptable que nos patients subissent continuellement ces pratiques déloyales qui consistent, sous couvert d’information après analyse des devis par des téléconseillers, à les détourner impunément vers des dentistes partenaires de ce réseau, dénonce le syndicat dans un communiqué du 10 janvier. Où est la libre concurrence quand des personnes qui ont accès à des informations médicales inscrites sur un devis dénigrent les honoraires d’un chirurgien-dentiste ? La Loi Le Roux sur les réseaux de soins n’autorise pas toutes les pratiques et nous continuerons inlassablement notre combat contre tout organisme ou plateforme assurancielle qui confond notre Code de déontologie avec un paillasson. »

Pour mémoire, le Conseil d’État, dans deux décisions rendues les 19 décembre 2018 et le 1er février 2019 (lire Id du 6/2/2019), a jugé qu’un chirurgien-dentiste adhérent d’un réseau de soins, Santéclair en l’espèce, ne se rend coupable ni de compérage, ni de publicité prohibée, ni d’un détournement ou de tentative de détournement de patientèle. Dans les deux jugements, la plus haute juridiction administrative était saisie par un chirurgien-dentiste qui avait porté plainte auprès du conseil départemental de l’Ordre, puis en appel auprès du conseil national contre des confrères adhérents au réseau Santéclair.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Exercice professionnel

Les inlays et onlays sont bien des prothèses

« Lors de la Commission de Hiérarchisation des Actes et Prestations (CHAP) du 6 février 2020, l’Assurance maladie a clairement affirmé, sans...
Exercice professionnel

L’avenant 3 et le nouveau devis conventionnel au Journal Officiel

Publié au Journal Officiel du 7 février, l’avenant n°3 à la convention dentaire entre officiellement en vigueur. Il avalise : Le...
Exercice professionnel

Humeur de MOF – À un moment où la course aux étoiles fait débat, si nous prenions le temps de tirer un peu vers le haut ?

Être Meilleur Ouvrier de France est quelque chose d’unique au monde. C’est avoir le privilège de représenter fièrement l’excellence à...
Exercice professionnel

La charte d’engagement des CDF

Les CDF publient le 23 janvier une « Charte d’engagement du chirurgien-dentiste » à afficher dans le cabinet. « Un outil de communication simple...
Exercice professionnel

Tableau de bord 2020

Indicateurs mis à jour au 1er janvier 2020 Téléchargez le pdf pour visualiser le tableau.
Exercice professionnel

La CNAM va contrôler les plafonds d’honoraires

La CNAM va mettre en place un contrôle du respect des honoraires limites de facturation », prévient l’Union Dentaire, le 22 janvier....