La rentrée signe la fin définitive du régime étudiant

Information dentaire

La Revue

L'hebdo de la médecine bucco-dentaire
44 numéros par an

Abonnez-vous

Depuis le 1er septembre 2019, tous les étudiants encore affiliés à une mutuelle étudiante pour la gestion de leurs droits de base (hors part complémentaire) sont automatiquement rattachés à une caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) en tant qu’assurés autonomes sans autre démarche à accomplir que la mise à jour de la carte Vitale.

C’était déjà le cas depuis la rentrée 2018 pour les étudiants inscrits en première année dans un établissement d’enseignement supérieur. Les étudiants doivent continuer de s’assurer pour la prise en charge de la part complémentaire de leurs frais de santé auprès d’une mutuelle, d’une assurance ou d’une institution de prévoyance, soit comme ayants droit de leurs parents, soit à titre individuel.

C’est donc la fin de la « Sécu étudiante » ouverte en 1948, puis mise en cause ces dernières décennies dans de multiples affaires de détournement de fonds ou de gestion calamiteuse alors qu’elle portait les noms de MNEF puis LMDE.

Laisser un commentaire