L'Information Dentaire n°30 - 11 septembre 2019

9,00

UGS : ID A01930 Catégorie :
Feuilleter les premières pages

Description

ÉditorialRéagir pour agir
Michel Bartala

Revue de presse – « Quand je serai grand, je voudrais être menuisier… »
Société Française de Chirurgie orale  Lire >>
Presse médicale spécialisée – Philippe Léonard

Actualité hebdoNicolas Fontenelle

Les nouveautés

Se Former

Compétences d’internes – Lire >>
Défi esthétique dans la prise en charge d’une ancienne patiente boulimique
Kelly Ly

Quiz – Lire >>
Les instruments de désobturation en endodontie
Stéphane Simon

Implantologie – Lire >>
Revisiter la chirurgie guidée en zone esthétique
Mithridade Davarpanah, Philippe Rajzbaum, Keyvan Davarpanah, Yohann Chue

Pratiquer

Juridique – Lire >>
Les centres de santé dentaire sans cesse en question…
Jean-Paul Vassal

Fiscalité – Lire >>
Obligations sociales et fiscales de septembre
Bernard Fabrega

 


Éditorial

Réagir pour agir

En cette période de rentrée, j’aimerais évoquer trois thèmes, à décliner en chanson.

Le travail c’est la santé…
Les plus de cinquante ans reconnaîtront certainement la chanson d’Henri Salvador, dont le titre faisait de l’activité professionnelle un promoteur de la santé. L’artiste déduisant dans la suite du refrain, avec humour, que « rien faire c’est la conserver ». Je suis sûr que certains, en lisant ces quelques lignes, chantonnent déjà. Le repos estival est certainement bénéfique à notre santé, tout comme le travail. C’est « juste », encore une fois, une question d’équilibre. Ainsi, Albert Moukheiber, docteur en neurosciences cognitives, explique* qu’il faudrait reposer régulièrement son cerveau plutôt que lui asséner de longues périodes d’occupation intense puis, une fois par an, trois semaines de « repos ». Donc, pour vous protégez, offrez-vous régulièrement des temps de « sérénité ».

Le plastique c’est fantastique
En 1990, le groupe Elmer Food Beat, sur un rythme entraînant, donne un excellent conseille pour éviter la transmission de maladies. Si on ne peut que pérenniser cette précaution, il faut aussi que, rapidement, la disparition du plastique dans notre usage quotidien devienne un véritable objectif. Notre profession doit faire son évolution avec l’aide des industriels pour remplacer tous les éléments jetables à usage unique en plastique par d’autres en matières biodégradables.

Femmes, je vous aime
Julien Clerc n’est évidemment n’est pas le seul, par son art, à avoir mis en avant la femme. Malheureusement, la douceur des mélodies est trop souvent balayée par des actes de violence de toute nature, psychologique, physique, qui sont intolérables. Notre rôle, dans le cadre de notre activité professionnelle, peut être déterminant pour dépister, aider des femmes en souffrance. Il faut apprendre à repérer les signes. La formation est obligatoire, elle est surtout nécessaire. Formons-nous.

Si la chanson permet d’actionner la mémoire, chantons pour nous rappeler régulièrement qu’il faut agir pour le bien-être et la sauvegarde de nos contemporains, des générations futures et pour nous-mêmes.

*Émission disponible sur https://www.facebook.com/artetv/videos/600322840374619/


Michel Bartala
Rédacteur en chef