Le ministère de la Santé refuse l’allongement de la période d’exercice des étudiants en dentaire

  • Publié le .
Information dentaire

C’est non ! La Direction générale de l’organisation des soins (DGOS) refuse aux étudiants ayant validé leur sixième année à l’été 2019 mais non encore thésés, la possibilité de continuer à exercer leurs activités. Depuis le 1er janvier ils sont interdits d’exercice en qualité de remplaçant ou d’étudiant-adjoint et mettent en péril l’activité de dizaine de cabinets dentaires.

Ces étudiants avaient en effet jusqu’au 31 décembre 2020 pour soutenir leur thèse et valider leur diplôme. Or, avec les deux périodes de confinement nombre d’entre eux n’ont pas pu terminer leur thèse dans les temps (difficultés d’accès aux bibliothèques ou aux laboratoires, impossibilité de suivi par le directeur de thèse,…).

L’Ordre national des chirurgiens-dentistes (ONCD) et l’Union nationale des étudiants en chirurgie dentaire (UNECD) avaient donc écrit conjointement au ministre de la Santé, Olivier Véran, d’abord fin novembre, puis devant son silence début janvier, pour lui demander un prolongement exceptionnel de la période d’autorisation d’exercice pour ces étudiants jusqu’au 30 juin 2021.

Dans une réponse datée du 26 janvier le chef du bureau « Exercice et déontologie des professions de santé » à la DGOS, informe l’Ordre que « son service ne juge pas opportun de prévoir une prolongation de la période d’exercice puisqu’une partie des étudiants concernés soutiendront leur thèse au cours du premier trimestre 2021 (janvier et février), de sorte qu’ils seront rapidement en capacité d’assurer leur exercice professionnel ».

Une réponse tardive que « déplore » l’Ordre dans un communiqué du 27 janvier estimant que « le sort de centaines d’étudiants et de confrères impactés par cette mesure ne peut d’aucune manière être considérée comme marginale. »

De son coté, l’UNECD, dénonce le 29 janvier, « un manque de considération notable pour les étudiants en odontologie mais également pour les cabinets libéraux toujours en tension et, plus largement, pour le sort de nos patients »

Thèmes abordés

Commentaires

Une réponse à “Le ministère de la Santé refuse l’allongement de la période d’exercice des étudiants en dentaire”

  1. thierry dit :

    « mettent en péril l’activité de dizaine de cabinets dentaires. » On appréciera la nuance chez ce journaliste.

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Vie de la profession

Dispositifs médicaux : le nouveau règlement européen concerne aussi les chirurgiens-dentistes

Le nouveau règlement européen relatif aux dispositifs médicaux (DM) entrera en vigueur le 26 mai prochain. Objectifs : harmoniser l’application des...
Vie de la profession

Elections URPS : la FSDL en tête et en progression. Les CDF au coude à coude. L’UD s’effondre

Voici les résultats officiels des élections aux URPS 2021 délivrés par le ministère de la Santé. – La FSDL reste...
Vie de la profession

Notre confrère Benoît Perrier, nouveau président de l’UFSBD

Notre confrère, Benoît Perrier, a été élu président de l’UFSBD ce 8 avril 2021 à l’issue de l’assemblée générale annuelle...
Vie de la profession

A vos souris, à vos téléphones ! Les élections aux URPS 2021 débutent demain à midi

Dès demain, le 31 mars à midi, et jusqu’au 7 avril midi, vous pourrez élire pour 5 ans vos représentants...
Vie de la profession

Démographie : les chirurgiens-dentistes, une profession qui rajeunit, se féminise et se « salarise »

La Drees, service statistiques du ministère de la Santé, a publié le 26 mars une synthèse de la démographie des...
Vie de la profession

L’arrivée de praticiens à diplômes étrangers accompagne une forte hausse des effectifs d’ici à 2050

« Le nombre de chirurgiens-dentistes français en exercice, diplômés hors de France mais en Europe, a explosé entre 2012 et 2021,...