Le ministère de la Santé refuse l’allongement de la période d’exercice des étudiants en dentaire

  • Publié le .
Information dentaire

C’est non ! La Direction générale de l’organisation des soins (DGOS) refuse aux étudiants ayant validé leur sixième année à l’été 2019 mais non encore thésés, la possibilité de continuer à exercer leurs activités. Depuis le 1er janvier ils sont interdits d’exercice en qualité de remplaçant ou d’étudiant-adjoint et mettent en péril l’activité de dizaine de cabinets dentaires.

Ces étudiants avaient en effet jusqu’au 31 décembre 2020 pour soutenir leur thèse et valider leur diplôme. Or, avec les deux périodes de confinement nombre d’entre eux n’ont pas pu terminer leur thèse dans les temps (difficultés d’accès aux bibliothèques ou aux laboratoires, impossibilité de suivi par le directeur de thèse,…).

L’Ordre national des chirurgiens-dentistes (ONCD) et l’Union nationale des étudiants en chirurgie dentaire (UNECD) avaient donc écrit conjointement au ministre de la Santé, Olivier Véran, d’abord fin novembre, puis devant son silence début janvier, pour lui demander un prolongement exceptionnel de la période d’autorisation d’exercice pour ces étudiants jusqu’au 30 juin 2021.

Dans une réponse datée du 26 janvier le chef du bureau « Exercice et déontologie des professions de santé » à la DGOS, informe l’Ordre que « son service ne juge pas opportun de prévoir une prolongation de la période d’exercice puisqu’une partie des étudiants concernés soutiendront leur thèse au cours du premier trimestre 2021 (janvier et février), de sorte qu’ils seront rapidement en capacité d’assurer leur exercice professionnel ».

Une réponse tardive que « déplore » l’Ordre dans un communiqué du 27 janvier estimant que « le sort de centaines d’étudiants et de confrères impactés par cette mesure ne peut d’aucune manière être considérée comme marginale. »

De son coté, l’UNECD, dénonce le 29 janvier, « un manque de considération notable pour les étudiants en odontologie mais également pour les cabinets libéraux toujours en tension et, plus largement, pour le sort de nos patients »

Thèmes abordés

Commentaires

Une réponse à “Le ministère de la Santé refuse l’allongement de la période d’exercice des étudiants en dentaire”

  1. thierry dit :

    « mettent en péril l’activité de dizaine de cabinets dentaires. » On appréciera la nuance chez ce journaliste.

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Vie de la profession

Dépenses de soins dentaires : toujours en hausse !

Les remboursements de soins dentaires sont toujours orientés à la hausse : encore + 8,2 % pour le mois d’octobre...
Vie de la profession

PLFSS 2022 : l’encadrement de centres de santé dentaire définitivement adopté

C’est dans le marbre ou presque ! L’Assemblée nationale a finalement adopté en dernière lecture le 29 novembre l’encadrement des centres...
Vie de la profession

PLFSS 2022 : l’Assemblée nationale rétablit les mesures d’encadrement des centres de santé dentaire

Soulagement. La Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale a rétabli le 19 novembre les mesures d’encadrement des centres de...
Vie de la profession

PLFSS 2022 : la régulation des centres de santé dentaire retoquée par le Sénat

Déception pour la profession. Le Projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2022 (PLFSS) adopté par le...
Vie de la profession

PLFSS 2022 : la régulation des centres dentaires remise en cause par le Sénat ?

Connaissez-vous les cavaliers législatifs ? Ce sont des amendements déposés sur un texte en cours d’examen dans l’une ou l’autre des...
Vie de la profession

Orthodontie : deux syndicats tirent à boulets rouges sur les traitements complets à distance

« Le traitement orthodontique réalisé par le patient lui-même ainsi que le traitement à distance constituent une violation flagrante du code...