Les bonnes recettes pour la future retraite

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°24 - 14 juin 2023 (page 48-50)
Information dentaire
Sans faire de commentaires sur le recours à l’article 49.3, il nous paraît important de comprendre les conséquences de la réforme des retraites, afin d’adapter notre stratégie patrimoniale à cette nouvelle donne.

Que faut-il retenir de cette réforme ?

L’âge légal à partir duquel il est possible de partir à la retraite sera progressivement relevé à compter du 1er septembre 2023, à raison de trois mois par année de naissance. Il sera ainsi fixé à 63 ans et 3 mois en 2027 à la fin du quinquennat, puis atteindra la cible de 64 ans en 2030. Pour bénéficier de la retraite à taux plein, il faudra, dès 2027, avoir travaillé 43 ans, durée de cotisation votée dans le cadre de la loi Touraine de 2014.

Comme aujourd’hui, les personnes partant à la retraite à 67 ans bénéficieront toujours automatiquement d’une retraite à taux plein, c’est-à-dire sans décote, même si elles n’ont pas travaillé 43 ans.

Seul l’âge légal du départ à la retraite a été modifié et la retraite à taux plein reste fixée à 67 ans. Pour celles et ceux qui veulent profiter de ce taux plein, rien ne change. Mais pour atteindre l’âge légal, il faudra donc travailler deux années de plus. Comment s’organiser pour ne pas subir une perte de revenus trop grande une fois à la retraite ?

Car depuis toujours, mais c’est encore plus vrai aujourd’hui, le professionnel libéral de santé doit se créer lui-même ses futurs revenus de retraite. Ces revenus d’articulent autour de quatre piliers fondamentaux :

Pilier numéro 1

La retraite de votre caisse de régime obligatoire, car vos charges sociales seront génératrices de droits. En revanche, difficile de définir réellement le bon montant de vos droits futurs, car il repose sur un principe de répartition qui n’a de cesse d’évoluer. C’est le seul pilier de vos futurs revenus de retraite que vous ne pouvez pas maîtriser, ou presque : un vrai bilan de retraite vous permettra de procéder à certains arbitrages, par exemple sur la nécessité ou non de racheter des trimestres.

Pilier numéro 2

La capitalisation financière. La loi Madelin vous offre une opportunité considérable, vous permettant…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Exercice professionnel

Endocardite infectieuse : l’ADF a mis à jour son « Guide des règles de prescription »

L’ADF attire « toute l’attention des praticiens » sur la publication le 12 avril par la Haute autorité de santé (HAS) d’une...
Exercice professionnel

Délai d’attente pour un rendez-vous chez le dentiste : 11 jours

Le délai médian pour obtenir un rendez-vous avec un chirurgien-dentiste est de 11 jours en France métropolitaine, montre une étude...
Exercice professionnel

Forte proportion de TMS dans le secteur santé

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) du dos et du membre supérieur touchent 60 % des femmes actives et 54 % des hommes. La...
Exercice professionnel

Toujours plus d’appels au numéro vert SPS : la détresse des soignants ne faiblit pas

Depuis sa mise à disposition en 2016, le numéro vert SPS (Soins aux professionnels de santé – 0805 23 23...
Exercice professionnel

“Je propose un devis à mon patient qui l’accepte immédiatement : est-ce que je peux commencer le traitement dès ce premier rendez-vous ?”

Le devis : quand et comment ? Le devis, impérativement communiqué par écrit au patient, permet de formaliser son consentement....
Actualité Exercice professionnel

Article réservé à nos abonnés Cédric Boyé, le prothésiste dentaire et photographe de vie sauvage veut « saisir la vérité de l’instant »

Qu’est-ce qui a suscité chez vous l’envie de devenir prothésiste dentaire ? Très franchement : le hasard ! Je ne connaissais pas du...