Les revenus professionnels 2017 s’effritent

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°15 - 17 avril 2019
Information dentaire
Après trois années de progression, dont un important bond en avant en 2016 (+ 2,9 %), les revenus professionnels marquent le pas en 2017 et régressent de près de 1 %. Détails.

Selon les statistiques de la caisse de retraite (CARCDSF) portant sur 37 585 revenus déclarés (ODF et autres spécialités compris), le revenu moyen 2017 avant impôts (IRPP) s’élevait à 106 745 € (bénéfice fiscal avant déduction des cotisations assurance groupe et Madelin, Dom-Tom inclus), marquant une baisse de 0,74 % par rapport à 2016 (évaluation au 11 janvier 2019).

Le revenu médian, qui reflète mieux le revenu moyen d’un omnipraticien, se situe à 85 040 €. Près de la moitié des chirurgiens-dentistes (46 %) ne dépassent pas 79 464 € de revenu, soit 2 fois le plafond de la Sécurité sociale pour 2018 (39 732 €). Près d’un tiers (36 %) se situent entre 2 et 4 plafonds (158 928 €), tandis que 2 612 praticiens (7 %) déclarent plus de 5 plafonds annuels, soit au moins 238 393 €.

67 500 € pour les moins de 35 ans

Les chirurgiens-dentistes de 35/54 ans (soit 40 % des praticiens) font mieux que la moyenne, avec un revenu moyen s’établissant à 124 918 €, en hausse de 1 %. Ils se partagent près de 50 % des 4 milliards d’euros de revenus déclarés par la profession. Les plus jeunes installés, les moins de 35 ans, disposent en moyenne des revenus les moins élevés (67 500 €, – 1 %).

Les différences de revenu entre hommes et femmes, liées au volume d’activité, persistent. Ainsi, en moyenne, les femmes, qui représentent près de 43 % de l’effectif, tirent 85 619 € de leur activité en 2017 (- 0,16 %) contre 122 590 € pour les hommes (- 0,47 %), soit un différentiel de 30,5 %. Leur revenu médian s’élève à 68 907 € (58 % sont à moins de 79 464 €) contre 100 154 € pour les hommes (- 1,33 %).

Les Deux-Sèvres font la course en tête

Hors Dom-Tom, comme en 2016, seulement 5 départements ne franchissent pas la barre des 90 000 € de revenus annuels moyens par chirurgien-dentiste (contre 10 en 2015 et 15 en 2014) : la Corse (84 703 contre 84 973 € en 2016), encore une fois le département aux plus faibles revenus, les Alpes-Maritimes (89 013 € vs 89 552 €), le Cantal (89 296 € vs 98 190 € – le département compte 5 praticiens de plus qu’en 2016) –, la Haute-Garonne (89 315 € vs 87 697 €) et les Pyrénées-Atlantiques (89 660 € vs 92 432 € le département gagne 30 déclarants en un an !). Paris, avec ses 2 242 chirurgiens-dentistes, affiche 98 993 € par tête. À l’inverse, 15 départements dépassent les 130 000 € (contre 17 en 2016). Premier au palmarès, les Deux-Sèvres. Les 128 praticiens y déclarent en moyenne 150 073 €. Viennent ensuite l’Yonne (148 501 €) et l’Eure-et-Loir (146 886 €).

 

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Vie de la profession

Hommage à Gérard Braye

Gérard Braye nous a quittés le 10 décembre dernier. Confrère discret et toujours bienveillant, il fut l’un de nos plus avisés...
Vie de la profession

Réforme des retraites : les libéraux poursuivent le dialogue mais sous conditions

Si, à ce stade, « la réforme, en plus de son manque de clarté reste inacceptable pour les professions libérales »,...
Vie de la profession

Réforme des retraites : pas de « hold-up » sur les cotisations mais les libéraux restent inquiets

Rien n’y fait. Après de multiples réunions de concertation profession par profession ces dernières semaines, les libéraux, notamment les libéraux...
Vie de la profession

Moral des chirurgiens-dentistes : l’embellie

Après plusieurs années de morosité et de pessimisme, les professionnels de santé dans leur ensemble, et les chirurgiens-dentistes en particulier,...
Vie de la profession

Frédéric Duchemin : « j’ai déjà envie de repartir » !

Notre confrère, Frédéric Duchemin, va pouvoir reprendre une activité normale. Le dentiste-navigateur normand a bouclé mi-novembre la mythique Transat Jacques-Vabre...
Vie de la profession

Les étudiants mitigés face à la réforme des études de santé

Après la publication le 5 novembre dernier du décret relatif à « l’accès aux formations de médecine, de pharmacie, d’odontologie et...