Les substituts nicotiniques sont de plus en plus prescrits par les chirurgiens-dentistes

  • Publié le .
Information dentaire

Les chirurgiens-dentistes, quotidiennement confrontés aux méfaits du tabac, font partie des professionnels de santé les mieux placés pour repérer le tabagisme de leurs patients et les conseiller sur l’arrêt du tabac. Depuis 2016, ils ont la possibilité de prescrire des traitements de substitution nicotiniques (gommes, patchs, pastilles…). Et c’est ce qu’ils font de plus en plus, souligne le rapport « Charges et produits » de la CNAM à paraître prochainement.

Ils étaient 871 praticiens à l’avoir fait en 2017, puis 2 095 en 2018 et 3 529 en 2019 ! C’est mieux que les sages-femmes et les kinés à qui ce droit de prescription a été autorisé la même année. Près de 5 300 patients ont profité en 2019 d’une prescription d’un chirurgien-dentiste (soit 1,5 patient en moyenne par praticien).

Selon le rapport de la CNAM, le nombre de « nouveaux » prescripteurs (infirmiers, kinés, chirurgiens-dentistes et sages-femmes) a quasiment doublé en 2019 (+ 5 000 environ, soit + 77 %). Ils représentent désormais 12 % des près de 100 000 professionnels de santé prescripteurs de substituts. En 2019, 1,05 millions d’assurés ont eu au moins un remboursement de substituts nicotiniques dans l’année (+ 52 % en un an) pour un coût de 55 millions d’euros. Depuis 2015, le nombre de bénéficiaires a été multiplié par 5,6.

L’efficacité des substituts nicotiniques est largement démontrée : selon une méta-analyse regroupant plus de 64 000 patient(e)s, issus de 131 études, ils augmentent de moitié le taux de sevrage à 6 mois des fumeurs d’un paquet par jour en moyenne. Ils sont remboursés sur prescription à 65 % par l’Assurance maladie.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Exercice professionnel

« Mon DPC » : la traçabilité des actions de DPC

A partir de la mi-juillet, l’Agence nationale du Développement professionnel continu (DPC) déploie auprès des professionnels de santé un « document...
Exercice professionnel

Covid-19 : pas de report des cotisations CARCDSF en août et septembre

Alors que le conseil d’administration de la Caisse avait proposé, le 25 juin, un nouveau report des cotisations pour les mois...
Exercice professionnel

Vers une régulation du recours au cone beam

Dans son rapport annuel « Charges et produits » qui paraîtra dans les prochains jours, la CNAM fait, entre autres, le point...
Exercice professionnel

Ségur de la santé : les étudiants en odontologie s’impliquent

L’Union nationale des étudiants en chirurgie-dentaire (UNECD) porte ses revendications au cœur du Ségur de la santé, lancé par le...
Exercice professionnel

L’effet convention en 2019 : + 11,4 % pour les soins, – 8,8 % pour la prothèse

Nous n’avions jusqu’ici que des estimations ou des données parcellaires. Dans son rapport publié le 16 juin, la Commission des...
Exercice professionnel

Adaptation de la convention : pas d’avancée avant la mi-juillet selon les syndicats

La commission paritaire nationale (CPN) s’est réunie le 12 juin. Les syndicats signataires de la convention, Les CDF et l’Union...