Lumière sur le projet PEPS

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°9 - 10 mars 2021 (page 78-80)

1. Les praticiens volontaires participants et les porteurs du projet lors de la première rencontre en septembre 2019.

Information dentaire

Retour sur une expérimentation pionnière créée sur mesure pour les chirurgiens-dentistes libéraux de Bretagne : l’intégration d’une démarche écoresponsable promotrice de santé environnementale au cœur du cabinet dentaire.

>> Dr Gendronneau, Saint-Etienne-en-Cogles (35), en association, avec 2 assistantes

Le projet

Original et pionnier

L’Union Régionale des Chirurgiens-Dentistes Libéraux de Bretagne (URPS CDLB) est à l’initiative d’une expéri­mentation pionnière dans le secteur de la santé de ville. Menée de septembre 2019 à juin 2020, son objectif était de proposer à plusieurs praticiens un accompagnement à la mise en œuvre au sein de leur cabinet dentaire d’une démarche écoresponsable.

Cette action s’inscrit dans le cadre des nombreux rôles que les URPS ont à jouer. Elle répond à la nécessité, objectivée dans les Plans Nationaux Santé Environnement (PNSE) successifs, de sensibiliser et de former l’ensemble des professionnels de santé aux enjeux de santé et environnement.

Un scénario sur mesure

La feuille de route était d’étudier et de créer les conditions et les outils nécessaires pour débuter et développer la dynamique vertueuse qu’est l’intégration d’une démarche écoresponsable au sein des acti­vités de gestion et de pratique clinique.

Huit volontaires, les « Praticiens et Cabinets Pilotes » (PCP), ont été recrutés par le biais d’une enquête menée par l’URPS CDLB et la réalisatrice du projet, le Dr Alice Baras. Avec leurs équipes, ils ont relevé le défi d’intégrer à leurs pratiques des gestes et des réflexions propres à maîtriser l’impact environnemental de leurs cabinets.

Une première rencontre

Un premier temps fort de formation, de présentation des outils proposés et d’échanges entre les praticiens a eu lieu en septembre 2019 (fig. 1). Chacun des PCP a ensuite bénéficié de l’évaluation personnalisée de ses pratiques en termes d’impact écologique et d’environnement professionnel quotidien. Ils se sont alors fixés des objectifs relatifs aux thèmes auxquels ils étaient les plus sen­sibles, parmi lesquels :

  • le management et la communication à développer pour porter la démarche au sein du cabinet et au-delà ;
  • les économies d’énergie…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Exercice professionnel

Un patient handicapé exhibitionniste

Situation Avec mon assistante, j’accueille un patient de 54 ans souffrant d’un handicap mental modéré. Alors que je l’installe sur le fauteuil...
Exercice professionnel

Forte baisse du nombre des litiges en lien avec une année tronquée

Comme le souligne Patrick Marchand, chirurgien-dentiste conseil de la mutuelle, la fermeture des cabinets lors du premier confinement, conduisant à...
Exercice professionnel

Mon entreprise après la crise

L’Institut des entreprises de professions libérales (IEPL) et l’Observatoire prospectif des métiers et des qualifications dans les professions libérales (OMPL)...
Exercice professionnel Santé publique

Retour vers le mercure avec Esteban

Le mercure est toxique pour les humains et les écosystèmes. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) le classe parmi les...
Exercice professionnel

Article réservé à nos abonnés Liberté d’opinion et d’expression au cabinet

Situation À chaque élection, il se trouve toujours un patient qui oriente la discussion sur ses opinions politiques. Citoyen engagé,...
Exercice professionnel

Demande d’informations sur l’état de santé du praticien

Situation – À chacun de mes patients, je soumets ou demande le renouvellement d’un questionnaire médical. – La crise sanitaire...