Mon entreprise après la crise

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°32 - 22 septembre 2021
Information dentaire

L’Institut des entreprises de professions libérales (IEPL) et l’Observatoire prospectif des métiers et des qualifications dans les professions libérales (OMPL) souhaitent mesurer les conséquences de la crise sanitaire sur l’avenir des activités et des métiers du secteur libéral.

Pour cela, ils ont mis en ligne un questionnaire d’une dizaine de minutes : évolution des postes de travail, rapport entre les personnes au sein de l’entreprise, projets d’embauches, ressenti de l’activité au quotidien, évolution de la profession et de l’environnement professionnel, utilisation des outils numériques, aspirations personnelles, etc.

À compléter sur www.ompl.fr

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Exercice professionnel

Article réservé à nos abonnés Elles soignent à domicile

Depuis deux ans, Audrey Toulouse, chirurgien-dentiste, et Christelle Soula, son assistante, exerçaient dans un cabinet de ville des plus ordinaires....
Exercice professionnel

Article réservé à nos abonnés Accident d’exposition au sang : que faire ?

Définition de l’accident d’exposition au sang L’accident d’exposition au sang (AES) peut être défini comme tout contact avec du sang...
Exercice professionnel

Les dentistes fans du numérique

83 % des chirurgiens-dentistes estiment « que l’évolution du numérique en santé améliore la relation praticien-patient », selon une étude réalisée par Doctolib...
Exercice professionnel

Nouvelle grille des salaires

La hausse du SMIC intervenue le 1er octobre 2021 (+ 2,2 %) impacte la grille des salaires des emplois dont la référence est le...
Exercice professionnel

Encadrement des avantages : la FAQ de la DGCCRF

La Direction générale de l’offre de soins (DGOS) et la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression...
Exercice professionnel

DIPA : 6 600 € d’aide en moyenne selon la CNAM

« Après prise en compte des régularisations positives et des indus », l’Assurance maladie « a versé à 32 469 chirurgiens-dentistes plus de 215,5 millions d’euros, soit plus de 6 600 €...