Peine de prison confirmée pour Lionel Guedj

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°37 - 1 novembre 2023
Information dentaire

La cour d’appel d’Aix-en-Provence a confirmé, vendredi 20 octobre, la peine infligée à Lionel Guedj en première instance : huit ans de prison pour « escroquerie », « faux » et « violences volontaires » commises entre 2006 et 2012, ayant entraîné une mutilation sur la plupart des quelque 350 patients/plaignants.

Il a dévitalisé près de 4 000 dents saines pour poser des bridges. Il est maintenu en détention. La peine de son père, Jean-Claude Guedj, est également confirmée : cinq ans de prison fermes. Considéré comme coauteur des faits, il comparaissait libre mais est désormais lui aussi emprisonné.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Exercice professionnel

Handicap : les consultations blanches bienvenues

« Enfin ! », réagit France Assos Santé qui regroupe près de 100 associations de patients et d’usagers de la santé, à l’entrée...
Actualité Exercice professionnel

Convention dentaire. Le point sur ce qui change le 25 février…

Les deux syndicats signataires de la nouvelle convention dentaire (FSDL et Les CDF), mais aussi l’assurance maladie (https://t.ly/HHqYT), font le point sur leur...
Exercice professionnel

Article réservé à nos abonnés “Financer les équipements du cabinet dentaire : quel moyen ?”

L’investissement, une démarche permanente Lorsqu’on évoque une planification des investissements, cela concerne de nombreux équipements ; on ne se limite...
Exercice professionnel

Europe : accord politique sur la fin d’utilisation des amalgames dentaire en 2025

Le Conseil européen a trouvé, le 8 février, un « accord politique provisoire » avec le Parlement européen sur la proposition de...
Exercice professionnel

Article réservé à nos abonnés Les nanomatériaux au cabinet. Les repérer pour promouvoir la santé

Le nanomonde et comment nous y sommes exposés Dans le monde des nanoparticules (NP), certaines sont d’origine naturelle, émanant notamment des volcans...
Exercice professionnel

Fraudes des professionnels de santé : l’arsenal des sanctions s’étoffe

Un déconventionnement « d’office » de l’assurance maladie pour une durée maximale de 5 ans pourra être prononcé contre tout professionnel ou...