Praticiens consultants des complémentaires : la FSDL porte plainte devant l’Ordre

  • Publié le .
Information dentaire

Atteintes répétées à la liberté de prescription, à l’indépendance des praticiens ou encore demandes d’examens supplémentaires, notamment radiographiques, « médicalement inutiles » : la FSDL, dénonçant une situation « devenue intolérable », signale dans un communiqué du 12 février avoir déposé plusieurs plaintes contre des chirurgiens-dentistes « consultants » de complémentaires santé devant la chambre disciplinaire de première instance de l’Ordre des chirurgiens-dentistes du Grand-Est.

« La FSDL est alertée depuis plusieurs mois par des praticiens, qui se font en outre l’écho de l’agacement croissant des patients, sur les pratiques des complémentaires », explique le syndicat. Il met également en cause le statut de chirurgien-dentiste consultant « qui n’a aucune existence légale, que nous considérons comme irrégulier et source de confusion pour le public ».

« Charte de bonne conduite »
Conscient du problème, l’Ordre avait indiqué fin 2019 qu’il travaillait « avec les syndicats, l’ADF, l’Académie nationale de chirurgie dentaire et la Mutualité française » à avancer « de manière concrète » sur la question des praticiens consultants des régimes complémentaires « en l’absence de texte juridique spécifique » sur leur statut.

L’institution souhaite mettre en place une « charte de bonne conduite » avec les assurances complémentaires et rappelle que « le praticien consultant travaillant pour le compte d’une complémentaire santé – et parfois abusivement dénommé « praticien conseil » – n’a précisément pas les mêmes prérogatives ni les mêmes droits que le praticien-conseil de l’assurance maladie obligatoire. Du reste, le praticien consultant – comme le praticien-conseil – est tenu au strict respect de la déontologie ».

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Exercice professionnel

La cotisation APCDL est payable jusqu’au 31 mars

Les syndicats rappellent à l’unisson que les praticiens doivent régler leur cotisation, obligatoire, à l’Association de gestion du paritarisme dans...
Exercice professionnel

En 2020, 40 % des soins dentaires facturés sont sans reste à charge, selon Carte Blanche

Dans un communiqué du 12 mars, la plate-forme assurantielle observe, depuis le début de l’année, un « mouvement de vases communicants...
Exercice professionnel

Tour de garde : l’URPS-CD Grand-Est dénonce l’exemption d’un centre dentaire par l’ARS

L’URPS chirurgiens-dentistes du Grand Est appelle dans un communiqué l’ensemble des chirurgiens-dentistes de la région « dont la sécurité n’apparaît pas...
Exercice professionnel

« 100 % Santé » : en janvier, le nombre de devis RAC 0 a bondi de 44 % selon Santéclair

Dans un communiqué du 27 février, Santéclair estime que les évolutions du 100 % santé concernant l’optique, le dentaire et...
Exercice professionnel

Réforme des retraites : audit de l’étude d’impact

Les caisses de retraite autonomes des professions libérales vont demander « des expertises à des actuaires indépendants » sur les données présentées dans...
Exercice professionnel

RAC 0 : peu de difficultés, selon Les CDF

« Dans plus de 90 % des cas, les patients ont bénéficié sans aucune difficulté de l’entrée en vigueur du dispositif 100 % Santé »,...