RAC 0 en 2020 : 53 % en dentaire, 7,2 % en optique

  • Publié le .
Information dentaire

La plateforme assurantielle Carte Blanche a analysé près de 2 millions de prises en charge réalisées au sein de son réseau en 2019 et 2020. Résultats, 53 % des actes dentaires sont pris en charge dans le panier RAC 0 (dit 100 % santé) contre seulement 7,2 % pour les équipements optiques, selon un communiqué du 5 février.

En dentaire, la répartition entre les trois paniers a profondément changé entre 2019 et 2020 avec une progression dans le RAC 0 de… + 21 points. Si en 2019 (du 1er avril au 31 décembre) la part du RAC 0 était de 32 %, elle est passée à 53 % en 2020 (année pleine), tandis que les deux autres paniers connaissaient des sorts opposés : – 5 % pour le panier modéré (de 27 à 22 %) et -16 % pour le panier à tarifs libres (de 41 à 25 %).

Autre enseignement, le RAC 0 est beaucoup plus utilisé pour les dents visibles (87 % des prises en charge 2020 versus 68 % en 2019) que pour les postérieures (16 % en 2020 versus 8 % en 2019). Explications de ce différentiel : le choix laissé aux patients entre les paniers de soins, mais surtout les remboursements différenciés en fonction du matériau employé.

« Depuis le début, le panier 100 % Santé intègre du céramo-métallique et de la zircone pour les dents de devant, constate le réseau. La volonté était de privilégier l’esthétique. Cela n’est pas le cas pour les molaires : le panier 100 % Santé ne prend en compte que le métal. La dynamique du reste à charge dans le secteur dentaire est d’abord le fait de la réglementation et du rapport existant entre chaque patient et son chirurgien-dentiste ».

A l’inverse en optique, le taux de recours au « zéro reste à charge » ne dépasse pas 7,2% des ventes du réseau (3 opticiens sur 5 en France). Car au sein du panier 100 % Santé, l’offre combinant un panachage d’une monture issue du panier 100 % Santé et des verres du panier libre ou inversement représente plus d’1 cas sur 2 (56 %). Finalement, constate Carte Blanche, « le reste à charge des bénéficiaires ayant opté pour un achat dans le panier libre a augmenté de 8 millions d’€, à cause de la baisse du plafond de remboursement de la monture, celui-ci passant de 150 € à 100 € ».

Néanmoins pour les personnes qui ont volontairement choisi un équipement (monture + verres) entièrement dans le 100 % santé (prix inférieur à 30 €), donc à priori les personnes ayant le plus faible pouvoir d’achat, le reste à charge global a baissé de 35 % entre 2019 et 2020.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Exercice professionnel

Article réservé à nos abonnés Mon assistante est agressée par un patient

Situation Un patient inconnu se présente à mon cabinet sans rendez-vous pour être soulagé d’une pulpite aiguë dont il dit...
Exercice professionnel

C’est qui le BOSS ?

Le Bulletin Officiel de la Sécurité sociale (BOSS) mis en ligne sur le site www.boss.gouv.fr le 8 mars est un nouveau service...
Exercice professionnel

Article réservé à nos abonnés L’orthodontie parodontale

Vous êtes parodontiste exclusif mais pratiquez l’orthodontie à votre cabinet. Pourquoi vous intéressez-vous tant à notre discipline, et pourquoi ne vous limitez-vous pas à votre spécialité...
Exercice professionnel

Article réservé à nos abonnés Le dossier du patient : quelles recommandations ?

Le contenu Le dossier patient est composé de données administratives et de données d’ordre médical et concernant le suivi du...
Exercice professionnel

L’Ordre adhère à la plateforme SPS

Burn out, dépression, souffrances psychologiques liées à la situation sanitaire… Pour soutenir les praticiens et les étudiants en odontologie, le...
Exercice professionnel

Article réservé à nos abonnés Lumière sur le projet PEPS

Le projet Original et pionnier L’Union Régionale des Chirurgiens-Dentistes Libéraux de Bretagne (URPS CDLB) est à l’initiative d’une expéri­mentation pionnière...