Réforme des retraites : 80 % des libéraux prêts à se mobiliser

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Quand il s’agit d’évoquer la réforme des retraites prévue par le gouvernement, 9 professionnels libéraux sur 10 se montrent « inquiets », dénonçant une réforme « injuste » et n’hésitant pas à parler de « spoliation » des caisses des régimes spéciaux, selon une enquête de l’institut Harris Interactive révélée le 6 décembre par l’Union nationale des professions libérales (UNAPL)(*) à l’occasion de son congrès annuel. Le sondage porte sur un échantillon de 1 470 professionnels libéraux contactés à partir d’un fichier d’adresses e-mails fourni par l’UNAPL selon une méthode aléatoire et sans quota spécifique par profession.

Les sondés expriment quasi unanimement (94 %) leur inquiétude de voir les spécificités de leur régime de retraite remises en cause en cas d’intégration au futur régime universel. Ils se montrent donc très majoritairement (82 %) favorables au maintien de leurs caisses complémentaires de retraite même si une majorité (53 %) estime nécessaire de réformer le système de retraite. Ce qui n’est pas forcément incompatible.

Près de 8 professionnels libéraux sur 10 se disent prêts à se mobiliser, en cas de désaccord sur la réforme. 47 % sont même « certainement » prêts à le faire.

Réserves englouties
« Nous n’acceptons pas d’être sacrifiés pour justifier une réforme qui vise, en premier lieu, les régimes spéciaux, les régimes des fonctionnaires, des agents de la fonction territoriale et quelques autres, a lancé Michel Picon, le président de la l’UNAPL en ouvrant le congrès. Je le dis très clairement, le gouvernement devra trouver de bons arguments et avancer des garanties solides pour convaincre les professionnels libéraux qu’ils ont intérêt à rejoindre le régime universel ».

Il a également rappelé, que les régimes autonomes des professionnels libéraux (onze caisses complémentaires) sont à l’équilibre, et qu’elles contribuent déjà à la solidarité envers les autres régimes. « Nous versons plus de 800 millions chaque année à la solidarité, a t-il souligné. Au nom de quelle raison devrions-nous accepter de voir nos réserves englouties aux bénéfices d’un régime unique étatique qui mêle les prévoyants et les imprévoyants ? ».

Le Premier Ministre, Edouard Philippe, doit présenter le 11 décembre l’intégralité du projet de réforme du gouvernement.

(*) L’UNAPL fédère 67 organisations syndicales des professions de la santé, du droit et du cadre de vie, dont Les CDF,  l’UD et le SFCD

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Exercice professionnel

Article réservé à nos abonnés Congés payés et arrêts maladie : les nouvelles règles sont fixées

Arrêts maladie et ouverture des droits à congés payés Jusqu’à présent, les périodes d’absence pour maladie ou accident non professionnels étaient...
Exercice professionnel

Olivier Lafarge, nouveau président du Comident

Le Comident, organisation qui regroupe et représente près de 160 fabricants et distributeurs de dispositifs médicaux dentaires en France, a un...
Exercice professionnel

Acide hyaluronique : encadrement plus strict des produits injectables

Un décret publié au Journal officiel du 31 mai soumet à prescription les dispositifs médicaux à base d’acide hyaluronique injectable....
Exercice professionnel

Cybersécurité : le « pack » de BpiFrance

Face aux cyberattaques croissantes, BpiFrance, banque publique d’investissement française, dont la mission est le financement et le développement des entreprises, propose...
Exercice professionnel

Article réservé à nos abonnés Dans quels cas un chirurgien-dentiste doit-il alerter la police ?

Situation – Une femme se présente sans rendez-vous à mon cabinet. Elle est blessée par une arme à feu au niveau de...
Exercice professionnel

Sécurité des professionnels de santé : les Ordres de santé soutiennent la proposition de loi

Alors que la proposition de loi visant à renforcer la sécurité des professionnels de santé, adoptée en première lecture à...