Réforme des retraites : 80 % des libéraux prêts à se mobiliser

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Quand il s’agit d’évoquer la réforme des retraites prévue par le gouvernement, 9 professionnels libéraux sur 10 se montrent « inquiets », dénonçant une réforme « injuste » et n’hésitant pas à parler de « spoliation » des caisses des régimes spéciaux, selon une enquête de l’institut Harris Interactive révélée le 6 décembre par l’Union nationale des professions libérales (UNAPL)(*) à l’occasion de son congrès annuel. Le sondage porte sur un échantillon de 1 470 professionnels libéraux contactés à partir d’un fichier d’adresses e-mails fourni par l’UNAPL selon une méthode aléatoire et sans quota spécifique par profession.

Les sondés expriment quasi unanimement (94 %) leur inquiétude de voir les spécificités de leur régime de retraite remises en cause en cas d’intégration au futur régime universel. Ils se montrent donc très majoritairement (82 %) favorables au maintien de leurs caisses complémentaires de retraite même si une majorité (53 %) estime nécessaire de réformer le système de retraite. Ce qui n’est pas forcément incompatible.

Près de 8 professionnels libéraux sur 10 se disent prêts à se mobiliser, en cas de désaccord sur la réforme. 47 % sont même « certainement » prêts à le faire.

Réserves englouties
« Nous n’acceptons pas d’être sacrifiés pour justifier une réforme qui vise, en premier lieu, les régimes spéciaux, les régimes des fonctionnaires, des agents de la fonction territoriale et quelques autres, a lancé Michel Picon, le président de la l’UNAPL en ouvrant le congrès. Je le dis très clairement, le gouvernement devra trouver de bons arguments et avancer des garanties solides pour convaincre les professionnels libéraux qu’ils ont intérêt à rejoindre le régime universel ».

Il a également rappelé, que les régimes autonomes des professionnels libéraux (onze caisses complémentaires) sont à l’équilibre, et qu’elles contribuent déjà à la solidarité envers les autres régimes. « Nous versons plus de 800 millions chaque année à la solidarité, a t-il souligné. Au nom de quelle raison devrions-nous accepter de voir nos réserves englouties aux bénéfices d’un régime unique étatique qui mêle les prévoyants et les imprévoyants ? ».

Le Premier Ministre, Edouard Philippe, doit présenter le 11 décembre l’intégralité du projet de réforme du gouvernement.

(*) L’UNAPL fédère 67 organisations syndicales des professions de la santé, du droit et du cadre de vie, dont Les CDF,  l’UD et le SFCD

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Exercice professionnel

Un patient handicapé exhibitionniste

Situation Avec mon assistante, j’accueille un patient de 54 ans souffrant d’un handicap mental modéré. Alors que je l’installe sur le fauteuil...
Exercice professionnel

Forte baisse du nombre des litiges en lien avec une année tronquée

Comme le souligne Patrick Marchand, chirurgien-dentiste conseil de la mutuelle, la fermeture des cabinets lors du premier confinement, conduisant à...
Exercice professionnel

Mon entreprise après la crise

L’Institut des entreprises de professions libérales (IEPL) et l’Observatoire prospectif des métiers et des qualifications dans les professions libérales (OMPL)...
Exercice professionnel Santé publique

Retour vers le mercure avec Esteban

Le mercure est toxique pour les humains et les écosystèmes. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) le classe parmi les...
Exercice professionnel

Article réservé à nos abonnés Liberté d’opinion et d’expression au cabinet

Situation À chaque élection, il se trouve toujours un patient qui oriente la discussion sur ses opinions politiques. Citoyen engagé,...
Exercice professionnel

Demande d’informations sur l’état de santé du praticien

Situation – À chacun de mes patients, je soumets ou demande le renouvellement d’un questionnaire médical. – La crise sanitaire...