Stage actif d’initiation à la vie professionnelle et exercice des étudiants de 5e année validée

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°9 - 9 mars 2022 (page 32-34)
Information dentaire

Les étudiants en odontologie sont autorisés à exercer dans un cadre clairement défini, qu’il convient de maîtriser pour éviter toute erreur préjudiciable à l’étudiant comme au chirurgien-dentiste qui l’accueille dans sa structure, et transformer l’essai de cette première rencontre avec l’exercice professionnel.

Le stage actif

En application de l’article R.6153-64 du Code de la santé publique, tous les étudiants en chirurgie dentaire doivent effectuer un stage actif d’initiation à la vie professionnelle durant le troisième cycle court (« court » par opposition au cycle long, de six à huit semestres de formation, pour les étudiants reçus au concours de l’internat en odontologie). Ce cycle court s’effectue en un an. C’est à l’issue de cette dernière année qu’est délivré le diplôme d’État de docteur en chirurgie dentaire, après validation des examens et soutenance de la thèse*.

Le stage actif d’initiation à la vie professionnelle doit s’effectuer auprès d’un chirurgien-dentiste, maître de stage agréé. D’une durée de 250 heures, il doit permettre à l’étudiant de « mettre en application, dans le cadre d’une autonomie contrôlée, les compétences acquises au cours de son cursus d’études ».

Le stage est effectué soit à temps plein, soit à temps partiel. Le maître de stage ne peut accueillir qu’un seul stagiaire à la fois et ne perçoit pas de rémunération.

Soulignons que ce stage peut à présent s’effectuer également dans un centre de santé à condition que le stagiaire soit nominativement rattaché à l’un des praticiens salariés du centre (article L.6323-1-1 du Code de la santé publique).

Le maître de stage doit justifier d’au moins trois années d’exercice professionnel. Il est agréé par le directeur de l’unité de formation et de recherche (UFR) d’odontologie après avis du conseil départemental de l’Ordre des chirurgiens-­dentistes (le conseil départemental donne un avis sur le plan déontologique, avis qui peut être défavorable si la conduite du praticien concerné n’est pas exempte de reproches : sanctions disciplinaires ou trop nombreuses réclamations à son encontre par exemple). Il signe un contrat pédagogique avec le directeur de l’UFR d’odontologie ; ce contrat…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Exercice professionnel

Sécurité des professionnels de santé : les Ordres de santé en soutien avant le passage au Sénat

Alors que la proposition de loi visant à renforcer la sécurité des professionnels de santé, adoptée en première lecture à...
Exercice professionnel

Endocardite infectieuse : l’ADF a mis à jour son « Guide des règles de prescription »

L’ADF attire « toute l’attention des praticiens » sur la publication le 12 avril par la Haute autorité de santé (HAS) d’une...
Exercice professionnel

Délai d’attente pour un rendez-vous chez le dentiste : 11 jours

Le délai médian pour obtenir un rendez-vous avec un chirurgien-dentiste est de 11 jours en France métropolitaine, montre une étude...
Exercice professionnel

Forte proportion de TMS dans le secteur santé

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) du dos et du membre supérieur touchent 60 % des femmes actives et 54 % des hommes. La...
Exercice professionnel

Toujours plus d’appels au numéro vert SPS : la détresse des soignants ne faiblit pas

Depuis sa mise à disposition en 2016, le numéro vert SPS (Soins aux professionnels de santé – 0805 23 23...
Exercice professionnel

“Je propose un devis à mon patient qui l’accepte immédiatement : est-ce que je peux commencer le traitement dès ce premier rendez-vous ?”

Le devis : quand et comment ? Le devis, impérativement communiqué par écrit au patient, permet de formaliser son consentement....