Un outil dans le suivi clinique des patients atteints de pemphigoïde cicatricielle

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°40 - 20 novembre 2019
Information dentaire
Article analysé
Ormond M et al. Validation of an Oral Disease Severity Score (ODSS) tool for use in oral mucous membrane pemphigoid.
Br J Dermatol. 2019 Sep 30. doi : 10.1111/bjd.18566

Les maladies bulleuses auto-immunes sont des maladies rares. La signature clinique de cette réaction auto-immune résulte dans la formation de bulles cutanées ou des muqueuses externes. La pemphigoïde cicatricielle (PC) est une dermatose bulleuse auto-immune (DBAI) sous-épidermique.

Elle survient préférentiellement chez le sujet âgé (âge moyen entre 60 et 70 ans), avec une certaine prédominance féminine. Son incidence annuelle est d’environ 70 nouveaux cas en France.

La forme clinique la plus fréquente touche les muqueuses, notamment buccale et oculaire.
La cible immunologique des auto­anticorps appartient à la zone de jonction dermo-épidermique. L’immuno­fluorescence directe sur biopsie de la muqueuse buccale met en évidence des dépôts d’IgG, d’IgA et/ou de C3 sur la membrane basale épidermique. C’est une maladie chronique. Différentes lignes thérapeutiques existent. La prise en charge de cette maladie repose sur un suivi clinique précis, rigoureux et répété à chaque visite. Le suivi clinique des patients est un défi pour le praticien, il est le critère d’évaluation de la bonne/mauvaise réponse au traitement.
Actuellement, il n’existe pas de « scoring clinique » validé pour la pemhigoïde cicatricielle.

Différents outils sont disponibles, comme le « Mucous Membrane Pemphigoid Disease Area Index (MMPDAI) » et le « Autoimmune Bullous Skin Disorder Intensity Score (ABSIS) ».
Cette étude démontre que le score ODSS est sensible et reproductible, dans le suivi de la pemphigoïde cicatricielle. Néanmoins, ce score divise la cavité buccale en 17 sites, ce qui nécessite un apprentissage de la part du clinicien. Mais sa polyvalence en fait un outil intéressant dans le suivi clinique des patients. En effet, ce score a déjà été validé dans le suivi du lichen plan buccal et des lésions orales du pemphigus vulgaire.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Bridge collé mono-ailette : l’origine

Cette semaine, votre revue L’Information Dentaire consacre un dossier complet au bridge collé mono-ailette. Si ce concept est souvent attribué...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Restaurations partielles collées indirectes et scellement dentinaire immédiat

Né au milieu des années 1990, le concept du scellement dentinaire immédiat (SDI, ou IDS en anglais pour Immediate Dentin...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Similitudes entre Covid-19 et lésions radio-induites

Le corollaire de l’émergence d’une nouvelle maladie est l’inexistence, à ses débuts, de traitement approuvé par les autorités sanitaires. Ainsi,...
Revue de presse

Pilier zircone ou titane et connexion implanto-prothétique : effet des contraintes occlusales

La connexion implanto-prothétique constitue, de fait, le centre névralgique de la relation implant-prothèse. C’est aussi le lieu de différents types...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Sialopathies obstructives de la glande submandibulaire: proposition de classification

Koch et al. présentent une étude rétrospective monocentrique incluant 314 patients atteints d’une sialopathie obstructive de la glande submandibulaire, de...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Revue de presse et choix des articles rapportés : décryptage des enjeux de la littérature internationale

Comme chaque année, la rentrée de septembre marque un nouveau départ pour la rubrique Revue de presse internationale que nous...