Une ordonnance refonde l’exercice en société des professions libérales réglementées

  • Publié le .
Information dentaire

Clarification, simplification et sécurisation de l’exercice en société par les professions libérales. Tels sont les objectifs affichés par l’ordonnance n°2023-77 du 8 février 2023 publiée au journal officiel du 9 février.

« Il s’agit de rendre la loi plus accessible aux professionnels et leur donner ainsi une vision claire des possibilités offertes par les différents régimes qui leur sont applicables, explicite le rapport au Président de la République attaché au texte. La complexité des dispositions et la multiplication de régimes parallèles crée une incertitude pour les professionnels d’être en conformité avec leurs obligations. (…) L’actuelle rédaction des dispositions législatives communément applicables aux professions libérales réglementées, sont devenues difficilement intelligibles ».

L’ordonnance abroge la loi n° 66-879 du 29 novembre 1966 relative aux sociétés civiles professionnelles et la loi n° 90-1258 du 31 décembre 1990 pour en reprendre l’essentiel. Plus qu’un simple toilettage, l’ordonnance, qui s’appliquera pleinement le 1er septembre 2024, permet d’expliciter les dispositions applicables à travers les différents types de société en fonction des professions visées : les professions de santé, les professions juridiques et judiciaires ainsi que les professions techniques et du cadre de vie.

 Besoin croissant d’investissement
Elle comprend 135 articles répartis en six livres (Dispositions communes aux professions libérales réglementées, Sociétés civiles, Sociétés d’exercice libéral, Sociétés pluri-professionnelles d’exercice, Sociétés de participation financière de professions libérales, et Dispositions diverses).

Parmi ses nombreuses dispositions, on retiendra notamment que l’ordonnance précise ce que sont les professions libérales réglementées et qu’elle définit la notion de « professionnel exerçant » qui est donc « une personne physique ayant qualité pour exercer sa profession ou son ministère, enregistrée en France conformément aux textes qui réglementent la profession, et qui réalise de façon indépendante des actes relevant de sa profession ou de son ministère. La seule réalisation d’actes de gestion ne confère pas la qualité de professionnel exerçant ».

Le texte offre aux personnes morales la possibilité d’être associées au sein d’une société en participation de professions libérales, répondant ainsi aux besoins de flexibilité et de souplesse des professionnels et il permet d’éviter des dissolutions en cas de transmission d’une SEL unique détenue par une SPFPL.

L’exercice sous forme de société encore minoritaire chez les professionnels libéraux, est de plus en plus prisé « le recours à la forme sociétaire est ainsi passé de 26,6 % en 2012 à 31,1 % en 2017 car il répond au besoin croissant d’investissement des professionnels dans leur structure d’exercice », indique le rapport.

Lire l’ordonnance : https://bit.ly/40WeB36

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Exercice professionnel

Article réservé à nos abonnés Congés payés et arrêts maladie : les nouvelles règles sont fixées

Arrêts maladie et ouverture des droits à congés payés Jusqu’à présent, les périodes d’absence pour maladie ou accident non professionnels étaient...
Exercice professionnel

Olivier Lafarge, nouveau président du Comident

Le Comident, organisation qui regroupe et représente près de 160 fabricants et distributeurs de dispositifs médicaux dentaires en France, a un...
Exercice professionnel

Acide hyaluronique : encadrement plus strict des produits injectables

Un décret publié au Journal officiel du 31 mai soumet à prescription les dispositifs médicaux à base d’acide hyaluronique injectable....
Exercice professionnel

Cybersécurité : le « pack » de BpiFrance

Face aux cyberattaques croissantes, BpiFrance, banque publique d’investissement française, dont la mission est le financement et le développement des entreprises, propose...
Exercice professionnel

Article réservé à nos abonnés Dans quels cas un chirurgien-dentiste doit-il alerter la police ?

Situation – Une femme se présente sans rendez-vous à mon cabinet. Elle est blessée par une arme à feu au niveau de...
Exercice professionnel

Sécurité des professionnels de santé : les Ordres de santé soutiennent la proposition de loi

Alors que la proposition de loi visant à renforcer la sécurité des professionnels de santé, adoptée en première lecture à...