Apports des biomatériaux dans la gestion des perforations endodontiques

  • Par
  • Publié le . Paru dans Biomatériaux Cliniques n°2 - 15 octobre 2022 (page 48-56)
Information dentaire

Les perforations endodontiques sont définies comme des communications du système canalaire avec le parodonte. Elles peuvent être liées à un accident lors du traitement canalaire ou peuvent résulter de facteurs non iatrogènes comme une résorption progressive ou une lésion carieuse active. Les perforations ne sont pas synonymes d’extraction, pour peu qu’une thérapeutique adaptée puisse être mise en place. Les fiches pratiques et arbres décisionnels décrits dans cet article ont pour objectif de guider le praticien dans la prise de décision, d’illustrer temps par temps la gestion de différents types de perforations et de faire une synthèse sur les biomatériaux utilisables. Des vidéos illustrant différentes situations cliniques sont accessibles en utilisant les QR codes.

Note : L’utilisation d’aides optiques est particulièrement indiquée afin de gagner en efficacité et précision sur toutes les étapes et pour tous les types de perforation.

Perforation supra-osseuse (fig. 1)

Les perforations supra-crestales sont la plupart du temps iatrogéniques et surviennent lors de la réalisation de la cavité d’accès, ou de la recherche des entrées canalaires. Il s’agit généralement d’une communication avec un diamètre bien défini et aux contours nets. De ce fait, ce type de perforation est appelée « perforation à quatre parois ». Les perforations peuvent également être d’origine pathologique (résorption cervicale externe, carie active).

Les matériaux de choix pour ce type de perforation sont les composites ou les Ciments verres ionomères modifiés par adjonction de résine (CVIMAR).

Si la perforation survient en cours de traitement, elle doit être gérée immédiatement pour un meilleur pronostic. Les étapes 1 et 2 ne sont à prendre en compte que si une interséance est réalisée :

1. anesthésie para-apicale (type articaïne) avec un vasoconstricteur (type adrénaline 1/200 000e) ;

2. pose d’un champ opératoire étanche (digue) ;

3. reprise de la cavité d’accès au travers du matériau de reconstitution provisoire avec une fraise diamantée sur turbine (ex : 15802.314.014 VPE 5 Komet). La cavité d’accès doit avoir une forme dite « idéale » en fonction du type de dent traitée. Les dents versées ou en rotation constituent des situations à risque accru de perforation ;

4. nettoyage et lissage de la cavité d’accès avec un insert ultrasonore à pointe non travaillante (ex : CAP1 ou 2 Acteon) ;

5. identification des entrées canalaires et de la perforation à l’aide d’une sonde (type DG16 ou sonde de Rhein) ;

6. estimation du niveau de perforation : la situation décrite ici est celle d’une perforation supra-crestale, sous-gingivale, nécessitant la réalisation d’un accès chirurgical (lambeau d’accès) ;

7. mise en forme du ou des canaux de manière conventionnelle, en protégeant la zone de perforation avec une boulette…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Endodontie

Article réservé à nos abonnés Nécrose pulpaire et fêlure, quelle stratégie clinique ?

3e cas lauréat 2022 du grand prix Endodontie au quotidien La mise en forme canalaire, étape essentielle pour l’obturation Renaud...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Traiter 12 millimètres de canal pour déplacer une dent

2e cas lauréat 2022 du grand prix Endodontie au quotidien La mise en forme canalaire, étape essentielle pour l’obturation Jean-Charles...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Retraitement endodontique à travers un bridge : apport de la 3D

1er cas lauréat 2022 du grand prix Endodontie au quotidien La mise en forme canalaire, étape essentielle pour l’obturation Raphaël...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Les douleurs postopératoires sont-elles systématiques en endodontie ?

La gestion de la douleur est un aspect critique de toute pratique endodontique, puisque c’est fréquemment le seul critère d’appréciation...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Situations endodontiques complexes : jusqu’où aller en pratique généraliste ?

Une méta-analyse publiée en 2021 rapporte qu’un adulte sur deux dans le monde présente au moins une dent avec une...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Ergonomie en endodontie : élément accessoire ou essentiel du traitement ?

Souvent reléguée au rang de sujet accessoire, l’ergonomie se trouve pourtant au cœur de chacun de nos gestes. L’International Ergonomics...