Douleurs endodontiques et parodontales

  • Par
  • Publié le . Paru dans Réalités Cliniques n°1 - 15 mars 2021 (page 25-35)

3. Coiffage pulpaire direct au niveau d’une dent asymptomatique. Le curetage carieux entraîne une effraction pulpaire (a) : un peeling superficiel permet d’éliminer la portion du tissu pulpaire inflammé et d’obtenir l’hémostase sans compression de façon physiologique. L’exposition pulpaire est couverte avec un matériau biocompatible (ciment aux silicates de calcium) (b), lequel est protégé pendant sa prise par un CVI modifié par adjonction de résine, qui procure une étanchéité immédiate et autorise la mise en place de la restauration d’usage dans la séance (c). (© Dr François Bronnec)

Information dentaire

Les douleurs dentaires les plus fréquentes sont causées par les infections pulpaires et parodontales, conséquence de la forte prévalence des infections orales. L’expression clinique de ces douleurs est diverse et repose sur une physiopathologie propre, qui détermine la thérapeutique. Celle-ci doit être choisie après évaluation clinique étiologique et symptomatologique, dans le respect des principes d’économie tissulaire. Les facteurs de risque des douleurs postopératoires recensés dans la littérature sont exposés et les moyens disponibles permettant de prévenir ces douleurs sont décrits.

Les douleurs dentaires résultent le plus souvent de l’infection de l’endodonte ou/et du parodonte par des bactéries, conséquence logique de la forte prévalence des infections orales. Une partie des douleurs pourrait donc être prévenue par des programmes de prévention et de dépistage. Elles constituent le principal motif de consultation dans les cabinets dentaires et les services d’urgence [1] et génèrent une perte de qualité de vie, ainsi que des coûts individuels et sociaux élevés. La peur de la douleur est par ailleurs un frein aux consultations. Sa maîtrise par le praticien est donc un élément essentiel de la confiance du patient et de sa compliance aux soins. Le but de cet article est d’exposer les données les plus récentes permettant de comprendre les douleurs endodontiques et parodontales afin de les prévenir et de les traiter.

Ce chapitre complète une revue précédente [2] et n’inclut pas les douleurs de l’enfant qui nécessitent un éclairage spécifique. Il ne traite pas spécifiquement de la gestion de l’urgence, ni du point de vue de l’anesthésie-anxiété, traitée dans un autre chapitre de ce numéro, ni du point de vue de la décision thérapeutique, c’est-à-dire du choix d’un traitement immédiat ou différé avec analgésie médicamenteuse d’attente. Une liste des abréviations est disponible à la fin de cet article, et une version plus complète est disponible sur le site de L’Information dentaire.

Douleurs endodontiques

Physiopathologie

Homéostasie pulpaire

La pulpe dentaire est un tissu richement vascularisé et innervé dont les cellules endothéliales vasculaires, nerveuses, gliales et immunitaires, forment un ensemble interactif formant des unités neuro-vasculaires étendues (NVUs) [3] (fig. 1), communiquant étroitement avec les odontoblastes et participant au maintien de l’homéostasie pulpaire.

La douleur d’origine carieuse résulte de perturbations de cette homéostasie, causées…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Hypoesthésie postopératoire, histoire d’une complication d’une chirurgie plastique parodontale

Cas clinique ► Il était une fois une amie, médecin, qui présentait des récessions gingivales de 34 à 36. La...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Que faire en cas de fracture d’un instrument dans un canal ?

L’apparition de l’instrumentation mécanisée à la fin des années 90 a probablement permis d’améliorer la qualité des traitements canalaires, même...
Implantologie chirurgicale Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Spécificités de la réponse inflammatoire de la péri-implantite par rapport à celle de la parodontite

Résumé Objectif Identifier précocement les patients et les sites à risque de péri-implantite est crucial pour prévenir au plus tôt...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Thérapeutiques adjuvantes et innovantes dans le traitement parodontal non chirurgical

La maladie parodontale est considérée comme la sixième maladie inflammatoire chronique la plus répandue chez l’Homme. La parodontite résulte d’un...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Porphyromonas gingivalis

L’objectif de cette rubrique est de rédiger la carte d’identité d’un habitant du parodonte. Elle présente l’identité de l’habitant (procaryote...