La chirurgie muco-gingivale du dépistage aux soins postopératoires

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°33 - 28 septembre 2022 (page 72-80)
Information dentaire
La chirurgie plastique parodontale, ou chirurgie muco-gingivale, regroupe l’ensemble des techniques additives et soustractives visant à améliorer le complexe muco-gingival, aussi bien d’un point de vue esthétique que fonctionnel. Nous nous attarderons plus particulièrement sur les récessions gingivales qui sont le motif le plus fréquent de consultation en chirurgie muco-gingivale dans nos cabinets et qui touchent 50 % des personnes âgées de 18 à 64 ans et 88 % des plus de 65 ans [1].

Les récessions gingivales

Les récessions gingivales sont définies comme « le déplacement de la gencive marginale apicalement à la jonction amélo-cémentaire » (JAC) [2] et représentent une perte d’attache clinique. Depuis 2017 et la classification des maladies parodontales, les récessions gingivales font partie des altérations muco-gingivales. Le parodonte d’une dent présentant une récession est considéré comme réduit avec ou sans antécédent de maladie parodontale [3].

L’étiologie est multifactorielle. Un biotype parodontal fin, l’absence de gencive attachée, une épaisseur réduite de l’os alvéolaire et les malpositions dentaires sont identifiés comme des facteurs prédisposant au développement de la récession gingivale [4]. Il existe également des facteurs déclenchants qui peuvent être regroupés dans deux catégories : l’inflammation et le traumatisme (brossage traumatique [5], piercing oral, traumatisme occlusal).

Concernant la terminologie, la classification de Cairo [6] détaille le type de récession.

La récession RT1 est une récession sans perte d’attache interproximale et où la JAC est cliniquement non détectable en zone interproximale, le recouvrement complet est possible. Lorsque la perte d’attache interproximale est inférieure ou égale à la perte d’attache vestibulaire, on parlera de récessions RT2, le recouvrement ne sera que partiel. La récession RT3 est une récession où la perte d’attache interproximale est supérieure à la perte d’attache vestibulaire, dans ce cas-là le recouvrement est impossible. Il est important aussi de savoir identifier et distinguer la récession gingivale de l’éruption passive incomplète qui est une anomalie de développement de l’éruption dentaire (fig. 1).

En présence d’une récession gingivale, les indications de traitements chirurgicaux sont le plus souvent : l’aspect inesthétique du sourire, l’hypersensibilité…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Lésion blanche : pourquoi rester vigilant ?

Situation clinique Anamnèse. Une patiente âgée de 73 ans est reçue en consultation pour un avis en raison de la...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Effets des vitamines sur le parodonte et les maladies parodontales : une revue narrative des études cliniques

Les parodontites sont des pathologies inflammatoires multifactorielles, résultant d’un déséquilibre entre les défenses de l’hôte et un microbiote oral dysbiotique....
Implantologie Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Gestion des complications biomécaniques et biologiques en implantologie

OBJECTIF Alors que la pose d’implants s’est largement démocratisée, le nombre de complications biologiques ou biomécaniques associées présente une prévalence...
Implantologie Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Reconstruction d’un plancher sinusien dans un but implantaire à l’aide d’un substitut osseux : séquence chirurgicale

RÉSUMÉ La découverte d’une communication bucco-sinusienne nécessite une prise en charge spécifique en chirurgie pré implantaire. Il convient en effet...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Accroissement gingival d’origine médicamenteuse : et si le traitement étiologique suffisait ?

RÉSUMÉ Devant l’augmentation continue des prescriptions médicamenteuses, la gestion de leurs effets secondaires implique une coopération entre professionnels de santé,...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Treponema denticola

Résumé Treponema denticola est une bactérie anaérobie du microbiote buccal symbiotique, impliquée dans la parodontite. Elle est capable d’envahir les tissus...