La greffe épithélio-conjonctive : incisions et sutures pas à pas

  • Par
  • Publié le . Paru dans Réalités Cliniques n°2 - 15 juin 2022 (page 67-74)
Information dentaire
La Greffe épithélio-conjonctive (GEC) est une technique de chirurgie plastique parodontale qui présente de nombreuses indications : approfondissement vestibulaire, renforcement et recouvrement radiculaire, modification du phénotype parodontal autour des dents ou des implants [1-3], avant ou après traitement orthodontique [4]. Il s’agit d’une technique avec un grand recul clinique [5] et qui est prédictible lorsque son indication est bien posée [6].

Après une désinfection exobuccale et endobuccale à la povidone iodée, une anesthésie traçante para-apicale 1/100 000 d’articaïne est réalisée au niveau du site receveur et au niveau palatin. Un surfaçage manuel des racines exposées est réalisé avec des curettes de Gracey afin de préparer la surface radiculaire à recevoir la greffe. (fig. 1)

Incisions

Préparation du site receveur [7]

La préparation du site receveur repose sur la dissection en épaisseur partielle pour assurer la vascularisation du greffon et son immobilisation. Les incisions sont réalisées en épaisseur partielle et non au contact osseux.

Première incision horizontale (lame MJK BW002® ou lame 15C Swann-Morton®)

La première incision horizontale se situe en tissu kératinisé à 3 mm de part et d’autre de la zone à traiter afin de permettre une vascularisation suffisante du site. Elle se poursuit par une incision intrasulculaire de la ou les dents concernées par la greffe afin d’éliminer le tissu kératinisé.
Concernant les dents adjacentes à la zone traitée, une distance de sécurité d’au moins 2 mm vis-à-vis du sulcus doit être respectée afin d’éviter l’apparition de récessions secondaires sur les dents voisines.

Incisions verticales (lame MJK BW002® ou lame 15C Swann-Morton®)

Deux incisions verticales proximales en direction apicale formant un angle avec la première incision sont poursuivies au-delà de la ligne muco-gingivale formant ainsi un rectangle. Les angles coronaires peuvent être préparés par une incision en biseau afin d’augmenter la surface d’échange conjonctive et limitant la présence d’une cicatrice (fig. 2a).

Dissection jusqu’à la ligne muco-gingivale (lame MJK BW002® ou lame 15C Swann-Morton)

La dissection du lambeau devra débuter par un angle proximal en déplaçant la lame en direction apicale parallèlement à la surface osseuse afin de laisser le…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Implantologie chirurgicale

Article réservé à nos abonnés Greffes osseuses : incontournables ou surtraitement ? La battle

Responsable scientifique : Romain Doliveux Intervenants : Aurélien Thollot, Sepehr Zarrine La perte de l’organe dentaire est toujours suivie d’un remodelage alvéolaire...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Aspects biologiques et cliniques de l’utilisation de la greffe de tissu conjonctif en chirurgie muco-gingivale esthétique

Responsable scientifique : Caroline Fouque Intervenant : Massimo de Sanctis Le lambeau coronairement avancé multiple (MCAF), proposé par Zucchelli et de...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Rencontre avec David Nisand : les dernières évolutions de la chirurgie parodontale et implantaire

Responsable scientifique : Xavier Struillou Intervenant : David Nisand Aller de l’avant ne signifie pas en oublier le passé et,...
Implantologie chirurgicale

Article réservé à nos abonnés Le défi de l’implant sous-sinusien

Responsable scientifique : Julien Mourlaas Intervenants : Frédéric Chamieh, Alexandre Dagba Proposée initialement par Tatum en 1977, reprise par Boyne...
Implantologie Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Une stratégie « zéro péri-implantite » est-elle possible ?
Hiérarchiser et intégrer les facteurs de risque pour réduire les complications biologiques en implantologie

Introduction Il convient donc à ce stade de faire une première clarification entre une perte osseuse péri-implantaire « initiale » associée à...
Implantologie Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Le point sur l’implantoplastie

L’implantoplastie est techniquement difficile car, pour être effectuée de façon satisfaisante, elle requiert la dépose de la prothèse. Ce démontage...