Porphyromonas gingivalis

  • Par
  • Publié le . Paru dans Parodontologie Implantologie Orale, un nouveau regard n°2 - 15 mai 2022 (page 44-45)
Information dentaire

Résumé

Porphyromonas gingivalis (P. gingivalis) est la bactérie anaérobie impliquée dans les maladies parodontales. Il est présent dans d’autres affections buccales telles que les péricoronarites, les infections endo-canalaires et les abcès péri-apicaux. Il est retrouvé dans des pathologies extra-buccales (abcès pulmonaires, intra-abdominaux…). Une corrélation entre sa présence et plusieurs pathologies générales est aussi décrite. P. gingivalis possède plusieurs facteurs de virulence dont des protéases puissantes. L’expression de ces facteurs de virulence est influencée par des facteurs environnementaux tels que l’oxygène, la température, le pH et la présence d’hème. Le métabolisme de P. gingivalis est à l’origine de produits toxiques pour les cellules eucaryotes. Enfin, la transmission de P. gingivalis se fait par contact direct ou par transmission aéro-portée. Cependant, étant donné ses exigences, il ne survit pas longtemps dans le milieu extérieur.

L’objectif de cette rubrique est de rédiger la carte d’identité d’un habitant du parodonte. Elle présente l’identité de l’habitant (procaryote ou eucaryote), son rôle, son habitat et tout autre caractéristique, y compris la pathogénie si elle existe. L’iconographie va du macroscopique au microscopique, voire ultra-microscopique.

Nom • Porphyromonas gingivalis

Date de description • 1988 par Shah et Collins

Parenté • genre Porphyromonas (Genre I) appartient à la famille Porphyromonadaceae (Famille III) de l’ordre Bacteroidales (Ordre I) … du phylum Bacteroidota (Phylum XX) du domaine Bacteria Porphyromonas du gr. porphureos « de couleur pourpre » et du gr. monas « unité »

Synonyme • avant 1980 Bacteroïdes melaninogenicus

Composition • cytoplasme, capsule, hémagglutinine, gingipaïnes

Domicile • cavité buccale de l’être humain

Porphyromonas gingivalis (P. gingivalis) est sans doute, après Streptococcus mutans, la bactérie dont le nom est gravé dans les mémoires de nombreux praticiens chirurgiens-dentistes.

Mais qui est P. gingivalis ?

Description

P. gingivalis est un bacille, ou coccobacille, à Gram négatif (fig. 1a), immobile, encapsulé, non sporulé, anaérobie strict. Pour l’isoler d’un biofilm dentaire, le prélèvement doit être mis en anaérobiose. Sur gélose au sang, les P. gingivalis forment des colonies, d’un diamètre variant de 1 à 2 mm (fig. 1b). Ces colonies sont lisses, brillantes et convexes. Après 4 à 8 jours de culture, elles se pigmentent progressivement en brun foncé ou noir (fig. 1c), et une hémolyse est présente (fig. 1d). La bactérie est de petite taille (0,5 à 1 µm de diamètre pour une longueur de 2 µm). Elle peut être visualisée en microscopie con- focale (fig. 2a), en microscopie électronique en transmission (fig. 2b) et en microscopie électronique à balayage (fig. 2c).

Croissance

La croissance de…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Prise en charge d’un secteur incisif mandibulaire mobile

Pour évaluer l’épaisseur gingivale, la méthode la moins invasive consiste à insérer une sonde parodontale, métallique, à travers le sillon...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Aspects biologiques et cliniques de l’utilisation de la greffe de tissu conjonctif en chirurgie muco-gingivale esthétique

Responsable scientifique : Caroline Fouque Intervenant : Massimo de Sanctis Le lambeau coronairement avancé multiple (MCAF), proposé par Zucchelli et de...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Rencontre avec David Nisand : les dernières évolutions de la chirurgie parodontale et implantaire

Responsable scientifique : Xavier Struillou Intervenant : David Nisand Aller de l’avant ne signifie pas en oublier le passé et,...
Implantologie Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Une stratégie « zéro péri-implantite » est-elle possible ?
Hiérarchiser et intégrer les facteurs de risque pour réduire les complications biologiques en implantologie

Introduction Il convient donc à ce stade de faire une première clarification entre une perte osseuse péri-implantaire « initiale » associée à...
Implantologie Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Le point sur l’implantoplastie

L’implantoplastie est techniquement difficile car, pour être effectuée de façon satisfaisante, elle requiert la dépose de la prothèse. Ce démontage...
Implantologie Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Le traitement des péri-implantites ou comment s’orienter dans le grand labyrinthe

Depuis 2017, la péri-implantite fait l’objet d’une définition consensuelle : c’est un état pathologique associé à la plaque dentaire, qui...