Principes de la planification thérapeutique globale – Partie 2 – La prise de décision

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°41 - 24 novembre 2021 (page 30-36)
Information dentaire

Dans la première partie de cet article, ont été détaillés les domaines et éléments principaux de l’évaluation globale d’un patient en odonto-stomatologie. Ces cinq domaines d’analyse (état de santé général,parodontal, biomécanique, fonctionnel, dento-facial) étant interdépendants, un traitement isolé dans un domaine peut avoir des répercussions dans un ou plusieurs autres. Face à la multiplicité des options de traitement, les décisions thérapeutiques devront s’orienter vers les moyens qui permettent de faire diminuer les facteurs de risque et écarter les traitements qui pourraient subir l’influence délétère de facteurs de risque non modifiables.

Une approche scientifique et psychosociale

Une fois le diagnostic posé, le plan de traitement devra intégrer les meilleures preuves scientifiques disponibles, les possibilités techniques du praticien et les souhaits personnels du patient [1] (fig. 1).

Ce concept de médecine fondée sur la preuve a fait l’objet de nombreux débats et reste assez mal compris. Les données issues de la littérature (lorsqu’elles sont disponibles) sont les bases nécessaires mais non suffisantes pour prendre la bonne décision thérapeutique pour un patient donné. Les préférences personnelles de ce dernier (conception du corps et de la santé, contexte psychosocial, possibilités financières…) ainsi que les possibilités du praticien ont tout autant d’importance [2]. Le plan de traitement est donc un processus complexe nécessitant de confronter des informations diagnostiques, les souhaits et possibilités du patient et l’ensemble des options de traitement disponibles [3]. C’est la confrontation de ces trois éléments qui permet au patient, de comprendre sa situation bucco-dentaire, de connaître les possibilités de traitement (avantages, inconvénients, risques, coûts) et de formuler son consentement éclairé.

Cette approche dite socio-dentaire vise à l’amélioration et le maintien de la santé orale selon des paramètres individuels liés au patient, plutôt que sur des critères conditionnés par une vision normative du praticien [4]. Ainsi, l’abstention thérapeutique doit être considérée comme une option valable et le profil psychosocial du patient pèsera dans la prise de décision (anxiété, paramètres comportementaux…).

La littérature propose une multitude de modèles tels que des arbres décisionnels [5, 6], mais la majorité d’entre eux, outre leur complexité, peinent à intégrer une approche globale plus large et transdisciplinaire.

Une analyse en 10 points [7] permet de définir une approche méthodologique…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Intérêt de l’utilisation d’un matériau zircone multicouche dans la réalisation de grands cas esthétiques

De la planification à la phase de collage Présentation du cas Une patiente de 50 ans consulte pour un inconfort...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Traitement micro-invasif des lésions carieuses et hypominéralisations

Comme les thérapeutiques non invasives, les thérapeutiques micro-invasives permettent une conservation maximale des tissus dentaires et évitent le recours à...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Les outils diagnostiques modernes : mieux voir, mieux comprendre, mieux faire

Un dispositif de détection de lésion carieuse devrait, au minimum, être capable de renseigner sur [1, 2] : la présence...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Les techniques invasives pour le traitement des lésions carieuses modérées à étendues

Définition d’un matériau bio-interactif Larry Hench a décrit un matériau bioactif (MBA) [1] comme un matériau qui induit une réponse...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Les concepts en dentisterie a minima

Dans le passé, la gestion des lésions carieuses consistait simplement dans le curetage de lésions cavitaires et leur restauration pour...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Traitement non invasif des lésions carieuses

  Les traitements non invasifs, mettant essentiellement en œuvre des agents de reminéralisation, concernent l’ensemble des traitements préventifs sans élimination...