Traitement implantaire par avulsions partielles en zone esthétique. À propos d’un cas complexe d’édentement partiel

  • Par
  • Publié le . Paru dans Parodontologie Implantologie Orale, un nouveau regard n°2 - 15 mai 2022 (page 30-38)

10. Phase prothétique d’usage. a. Un bridge d’usage en céramique zircone (laboratoire Céram Fixe, Tours) est transvissé dans les implants avec une bonne intégration esthétique dans l’environnement muqueux préservé.

Information dentaire

La mise en place d’implants est devenue une proposition thérapeutique standard pour le remplacement des dents non conservables. Après avulsion et mise en place immédiate d’implants, l’alvéolyse peut avoir un impact très négatif sur l’intégration esthétique de la prothèse.

Des études ont montré que le maintien d’un fragment radiculaire stable et bien préparé permettait de préserver les corticales à son contact. Même si des études sur le long terme doivent encore conforter l’évidence scientifique de la technique, elle peut trouver des indications, en particulier pour préserver au mieux les papilles en secteur antérieur.

Cet article présente la gestion, en un seul temps chirurgical, d’un cas clinique antérieur d’implantation immédiate où l’avulsion partielle de trois incisives maxillaires adjacentes a permis de maintenir et optimiser la morphologie tissulaire initiale pour une intégration naturelle de la prothèse implantaire. L’intégration d’un pontique de bridge, une bonne gestion des alvéoles d’extractions avec comblement alvéolaire et fermeture de l’alvéole à l’aide d’une greffe conjonctive a permis de compléter l’ensemble pour obtenir le résultat recherché.

Le remplacement de plusieurs dents adjacentes du secteur antérieur maxillaire est un véritable challenge fonctionnel et esthétique. C’est la situation clinique qui présente le plus de difficultés en implantologie, en particulier dans la gestion de l’os interproximal et des papilles qui ne bénéficient plus du soutien par l’os alvéolaire des racines adjacentes.

La fréquence des restaurations implantaires fonctionnelles qui ne répondent pas aux critères esthétiques se révèle importante, avec ou sans préjudice esthétique pour le patient [1].

Dans les cas d’implantation différée, les divers protocoles de reconstruction d’une anatomie muqueuse esthétique sont invasifs et nécessitent le plus souvent différentes interventions chirurgicales, un temps de traitement long et un coût global important. De plus, comparés à l’anatomie initiale du parodonte, les profils d’émergence implantaire reconstruits sont souvent moins esthétiques et naturels. Aussi, il appartient au clinicien d’évaluer précisément l’intégrité du parodonte initial et de tout mettre en œuvre pour la préserver et l’optimiser dans le choix des techniques et l’établissement du plan de traitement.

Lorsque la morphologie initiale est jugée esthétique, l’implantation immédiate avec comblement alvéolaire, greffon conjonctif et couronnes immédiates transvissées associées permet de compenser les effets de l’alvéolyse et a montré de bons résultats esthétiques, en particulier dans les cas unitaires [2, 3].

Toutefois, ce protocole ne permet pas de prévenir totalement l’alvéolyse postextractionnelle, en particulier sur les premiers millimètres des corticales vestibulaires, particulièrement quand elles sont fines [4].

De plus, il ne permet pas de prévenir l’effondrement plus ou moins important en fonction du phénotype parodontal des papilles dans les situations d’édentements partiels.

Un concept plus récent, dit « socket shield »…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Implantologie chirurgicale Parodontologie

Article réservé à nos abonnés La greffe épithélio-conjonctive : incisions et sutures pas à pas

Après une désinfection exobuccale et endobuccale à la povidone iodée, une anesthésie traçante para-apicale 1/100 000 d’articaïne est réalisée au niveau...
Implantologie chirurgicale Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Approches par tunnellisation dans le traitement des récessions gingivales

En 1985, Raetzke a décrit la fameuse « technique de l’enveloppe » pour le recouvrement de dénudations radiculaires localisées en utilisant des...
Implantologie chirurgicale Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Traitement d’une déhiscence vestibulaire péri‑implantaire : incisions et sutures de l’approche prothétique-chirurgicale

Les tissus péri-implantaires sont ceux qui entourent les implants dentaires ostéo-intégrés. Ils peuvent être divisés en tissus mous et tissus...
Implantologie chirurgicale Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Incisions, lambeaux et sutures pour la régénération osseuse alvéolaire pré‑implantaire

Le placement d’implants dentaires est souvent limité par l’absence d’un volume osseux adéquat faisant suite à une extraction dentaire, à...
Implantologie chirurgicale Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Chirurgie parodontale régénératrice : incisions et sutures des lambeaux de préservation papillaire

Au cours des trois dernières décennies, des progrès significatifs ont été réalisés en chirurgie parodontale régénératrice. L’évolution principale réside dans...
Implantologie chirurgicale Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Réussir les sutures de base en chirurgie parodontale

Les sutures interviennent en dernière phase du temps chirurgical et doivent faire l’objet d’une attention toute particulière lors des chirurgies...